Jeudi, 13 juin 2024
Economie > Economie >

Le ralentissement de l'inflation encourage l’Egypte à maintenir stable le taux d’intérêt pour la première fois en 2024

Ahraminfo , Vendredi, 24 mai 2024

Le taux d'intérêt conducteur, annoncé par la Banque Centrale d'Egypte, se stabilise à 27,75%, après deux augmentations successives de 800 points de base.

Caire
Archives : Des gens passent devant un étal de vendeurs de fruits dans le quartier d’Azhar, au Caire. Photo : AFP

Lors de sa première réunion depuis la libéralisation du taux de change de la livre égyptienne, le Comité de politique monétaire a décidé, jeudi 23 mai, de stabiliser les taux d’intérêt des dépôts et des prêts pour une nuit et le taux de l’opération principale de la Banque Centrale à 27,25%, 28,25% et 27,75% respectivement. Ces taux sont toujours supérieurs au taux de l'inflation. L’inflation générale de l’Egypte a chuté à 32,5 % en avril, contre 38,6% en avril 2023.

Il s’agit de la première décision de la Banque Centrale d’Egypte de stabiliser le taux d’intérêt en 2024. La Banque s’est réunie deux fois cette année. Au cours de la première réunion, le 1er février, elle a décidé de relever le taux d’intérêt de 200 points de base et au cours de la deuxième, le 6 mars, le même jour de la dévaluation de la Livre, elle a relevé encore une fois le taux d’intérêt de 600 points de base.

Le taux d'intérêt est le principal outil prôné par le FMI pour lutter contre la hausse de l'inflation. Un taux d'intérêt élevé pousse l'excès de liquidité dans l'économie à favoriser l'épargne au lieu de la consommation ou l'investissement, apaisant ainsi les hausses des prix.

La Banque Centrale se félicite d'un succès de sa politique de resserrement monétaire grâce à « la baisse de l’inflation en avril pour le deuxième mois consécutif et à la stabilité des taux de change qui prouve que la politique de resserrement monétaire de la Banque Centrale d’Egypte a porté ses fruits".

Cette décision était anticipée, après l’augmentation des taux d’intérêt de 800 points de base depuis le début de l’année pour contrôler l’inflation qui a atteint des niveaux sans précédent. Raison pour laquelle la Banque Centrale a poursuivi sa politique de resserrement monétaire pour atteindre ses objectifs de contrôle de l’inflation.

Mais les taux d’inflation restent toujours supérieurs au taux d’intérêt, ce qui nécessite de maintenir les taux d’intérêt à un niveau élevé au cours de la période actuelle », explique, à CNN Arabia, l’ex-président de Bloom Egypt, Tarek Metwally.

Le rapport de la Banque Centrale prévoit que l’inflation continuerait à baisser en 2024 à mesure que les pressions inflationnistes s’atténueront, pour enregistrer une chute importante au cours du premier semestre de 2025. Et ce, grâce aux opérations de la réduction de l’excès de liquidité, à la suppression du marché parallèle des changes et à la baisse du taux l’inflation comparé à l’année dernière.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique