Jeudi, 23 mai 2024
Economie > Economie >

L’oignon égyptien regagne les marchés saoudiens

Ahraminfo , Lundi, 22 avril 2024

L’exportation d'oignons a repris le 1er avril dernier avec le début de la nouvelle saison de récolte.

L'oignon
L’oignon occupe la troisième place sur la liste des exportations agricoles égyptiennes. Photo AP.

Les marchés du Royaume d’Arabie Saoudite recevront des oignons égyptiens, a annoncé le ministre de l’Agriculture et bonification des terres, Mohamed Al-Quseir, dimanche 21 avril.

Selon un communiqué publié par le ministère, cette décision s’est produite sur la base du contact qu'Al-Quseir a établi avec son homologue saoudien, l'ingénieur Abdel Rahman Al-Fadhli, ministre de l'Agriculture saoudien.

La communication a également eu lieu au niveau technique à travers la quarantaine agricole égyptienne avec son homologue saoudienne, où la présence des oignons égyptiens sur la plateforme d'importation de produits agricoles vers le Royaume d'Arabie Saoudite a été rétablie.

Cela s’inscrit dans le cadre des efforts du ministère de l’Agriculture visant à soutenir le système d’exportation égyptien vers les pays du monde entier.

Il convient de noter que l'exportation d'oignons a repris le 1er avril dernier avec le début de la nouvelle saison de récolte.

En Egypte, l’oignon est cultivé généralement en octobre et novembre en Basse-Egypte pour être récolté en avril et mai, alors que la culture commence en plus petites quantités dans les gouvernorats de la Haute-Egypte début août à fin septembre et la récolte a lieu en février.

Selon le communiqué, plus de 6 000 tonnes d'oignons ont été exportées jusqu'à présent vers divers pays du monde, dont le Royaume d'Arabie Saoudite.

L’oignon occupe la troisième place sur la liste des exportations agricoles égyptiennes après les agrumes et les pommes de terre.

Le Conseil des ministres égyptien avait adopté en octobre dernier une décision de suspendre l’exportation de l’oignon.  

Une décision prise suite à la flambée du prix de l’oignon qui avait atteint le chiffre record de 40 livres égyptiennes le kilo.

La décision a porté ses fruits et les prix ont baissé à 15-17 livres pendant les mois qui ont suivi la décision sans jamais atteindre les prix précédents qui tournaient autour de 10 livres.

Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture, les Egyptiens consomment entre 2 et 3 millions de tonnes d’oignon par an, alors que les exportations avaient atteint 412 mille tonnes en 2023 jusqu’à la suspension des exportations.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique