Lundi, 17 juin 2024
Economie > Economie >

L’Egypte vise à augmenter ses importations de blé de la Bulgarie

Dira Maurice , Samedi, 10 février 2024

L’Egypte, le plus grand importateur de blé au monde, cherche toujours à diversifier ses sources d’approvisionnement pour faire face aux répercussions négatives de la guerre russo-ukrainienne.

L’Egypte
Le premier ministre égyptien Mostafa Madbouly, et la vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères bulgare, Mariya Gabriel. Photo : Conseil des ministres

Le premier ministre, Mostafa Madbouly, a évoqué le sujet de l’augmentation des importations de blé de la Bulgarie avec la vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères bulgare, Mariya Gabriel, dans le cadre de la première réunion du comité de coopération conjoint égypto-bulgare qui a eu lieu samedi 10 février au Caire.

Madbouly a souligné « la coopération fructueuse entre l'Egypte et la Bulgarie dans le domaine de la sécurité alimentaire en augmentant l'approvisionnement de l’Egypte en blé bulgare », selon le communiqué de presse publié par le Conseil des ministres suite à cette réunion élargie.

L'Egypte est le plus grand importateur de blé au monde qui sert notamment pour la production du pain, une nourriture de base pour sa population de 106 millions d’habitants.

En 2023, les importations égyptiennes de blé ont augmenté de plus de 14,5 % pour atteindre 11 millions de tonnes, contre 9,6 millions de tonnes en 2022, selon le député du ministre de l'Approvisionnement et du Commerce, Ibrahim Ashmawy.

Les importations de blé de l’Egypte ont été fortement touchées par la guerre en Ukraine, en raison de la flambée des prix, d’autant plus que cette guerre a coïncidé avec la crise de la chute de la livre égyptienne par rapport au dollar.

« La guerre en Ukraine avait des répercussions économiques très négatives sur l'économie mondiale et sur les pays en développement en particulier. L’Egypte était l'un des pays touchés négativement, en particulier dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l'énergie, du tourisme et de l'aviation civile », a déclaré Madbouly lors de la rencontre.

La Russie et l’Ukraine sont les deux exportateurs majeurs de blé vers l’Egypte, qui importait 85 % de ses besoins en blé de ces deux pays réunis avant 2022.

Pour faire face à cette crise, Le Caire a cherché d’autres alternatives pour diversifier ses sources d’approvisionnement en blé, se dirigeant vers d'autres pays fournisseurs, notamment la Roumanie, l’Inde et la France.

Madbouly a de même évoqué la possibilité d'une coopération bilatérale pour accroître les importations de blé et d'oléagineux de Bulgarie, en échange de l'exportation de légumes et d'agrumes égyptiens.

Le volume des échanges commerciaux entre l'Egypte et la Bulgarie au cours de l'année écoulée s'est élevé à 529 millions de dollars, selon le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ahmed Samir.

Gabriel a souligné que Sofia est ouverte à une coopération accrue avec Le Caire dans le domaine de la sécurité alimentaire, notamment l'exportation de blé.

Par ailleurs, Madbouly et Gabriel ont salué la coopération entre les deux pays dans le domaine des énergies renouvelables, notamment l'hydrogène vert, ainsi que la coopération dans la lutte contre l'immigration clandestine.

Au niveau des questions régionales, Madbouly et Gabriel ont discuté des répercussions négatives de la guerre à Gaza, notamment l'élargissement du cercle de tensions en mer Rouge, ainsi que la situation humanitaire catastrophique qui y règne, soulignant la nécessité de trouver d'urgence une solution à cette crise.

Accords entre les deux parties

La première réunion du Comité de coopération conjoint égypto-bulgare s’est tenue le samedi 10 février au Caire. Cette réunion a été co-présidée par le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, et la vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères bulgare, Mariya Gabriel. De hauts responsables des deux côtés ont assisté à cette réunion.

Lors de la séance de clôture, plusieurs accords ont été signés : un accord sur l’exonération mutuelle des exigences de visa de court séjour pour les titulaires de passeports diplomatiques et de service ; un mémorandum d'entente sur la coopération entre les ministères égyptien et bulgare de la Défense ; un mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine du gaz naturel entre le ministère égyptien du Pétrole et des Ressources minérales et le ministère bulgare de l'Energie.

Les parties ont convenu de tenir chaque année les réunions du Comité de coopération conjoint et d’organiser la prochaine réunion en Bulgarie en 2025.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique