Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde >

Lufthansa augmente le prix de billets en Europe avec un supplément environnemental

AFP , Mardi, 25 juin 2024

s
Archives - Des avions de la Lufthansa sur le tarmac de l'aéroport de Francfort, en Allemagne. Photo : AFP

Le premier groupe aérien européen Lufthansa a annoncé mardi augmenter le prix de tous ses vols européens pour couvrir, selon lui, une partie des coûts liés aux exigences environnementales de la Commission européenne.

Le supplément s'appliquera pour tous les vols prévus "à partir du 1er janvier 2025", au départ des 27 pays de l'Union européenne (UE) ainsi que du Royaume-Uni, de la Norvège et de la Suisse, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Son montant variera "en fonction de l'itinéraire et du tarif de vol", sur une échelle entre 1 et 72 euros, a-t-il ajouté.

"Le groupe aérien ne sera pas en mesure de supporter seul les coûts supplémentaires croissants résultant des exigences réglementaires dans les années à venir", a justifié mrdi Lufthansa.

L'entreprise fait référence aux quotas obligatoires imposés par l'UE visant à incorporer des carburants plus durables (sustainable aviation fuel, SAF) dans les réservoirs des avions, afin de remplacer progressivement le kérosène.

La part de SAF doit atteindre 2% à partir de 2025, 6% en 2030, puis 20% à partir de 2035 et enfin 70% en 2050.

Or, la production des SAF est encore embryonnaire: elle correspondait en 2023 à 0,5% de la demande mondiale en carburant d'aviation. En raison de cette faible disponibilité, leur prix est toujours trois à cinq fois plus élevés que le kérosène fossile, selon Lufthansa.

"Plus la production de SAF augmente, plus leur prix baissera", a expliqué un porte-parole du groupe à l'AFP. Tant que leur prix ne diminue pas, Lufthansa pourrait continuer à répercuter le surcoût sur le prix des billets, a-t-il prévenu.

Pour rattraper le retard dans la production des SAF en Europe, les principales compagnies aériennes européennes dont Lufthansa ont appelé en mars l'UE à s'inspirer des Etats-Unis où la production bénéficie d'incitations.

Ce supplément environnemental s'ajoute à un autre surplus, facultatif cette fois-ci, proposé aux voyageurs par Lufthansa et d'autres compagnies aérienne, pour compenser leurs émissions carbone grâce à des projets de protection du climat.

Ce procédé a fait l'objet d'une plainte d'associations de consommateurs l'an dernier auprès de la Commission européenne, accusant une vingtaine de compagnies aériennes de "greewaching (eco-blanchiment) et "pratiques commerciales trompeuses".

"Nous échangeons actuellement avec la Commission européenne" à ce propos, a indiqué un porte-parle de Lufthansa.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique