Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Un responsable du Hamas: « personne ne sait combien d’otages israéliens sont encore vivants », selon CNN

Ahraminfo , Vendredi, 14 juin 2024

« Les Israéliens veulent un cessez-le-feu de 6 semaines seulement, et ensuite ils reprendront la guerre », a indiqué un porte-parole du Hamas, Osama Hamdan.

Osama Hamdan,
Archives : Osama Hamdan, haut responsable du Hamas, s’adresse aux médias dans la banlieue sud de Beyrouth, au Liban. Photo : AP

Osama Hamdan, membre du bureau politique du Hamas au Liban et porte-parole du mouvement, a affirmé jeudi 13 juin dans des déclarations à la chaîne CNN que « personne n'a la moindre idée du sort des 120 Israéliens détenus à Gaza, ni du nombre de survivants ».

Hamdan a ajouté que la dernière proposition sur la table, émanant du président américain Joe Biden le 31 mai, ne répondait pas aux demandes du Hamas pour mettre fin à la guerre.

« Le Hamas est prêt à discuter d’un accord équitable sur l’échange des détenus » a-t-il indiqué.

Selon lui, le Hamas a besoin d’une position israélienne claire sur un cessez-le-feu permanent et un retrait complet des forces israéliennes de la bande de Gaza laissant les Palestiniens décider de leur avenir.

Le secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken, a exprimé cette semaine sa frustration devant « les changements proposés par le Hamas ». Certains de ces changements ne sont pas en accord avec les positions précédemment prises par le mouvement palestinien », a affirmé Blinken.

« Certains des changements sont réalisables, d’autres ne le sont pas », a déclaré Blinken lors d’une conférence de presse à Doha mercredi.

Le plan de cessez-le-feu soutenu par les Etats-Unis et approuvé par le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte une approche progressive.

Dans la première phase, il y aurait un cessez-le-feu de six semaines dans lequel certains otages seraient échangés contre des prisonniers palestiniens et l’armée israélienne se retirerait des zones peuplées de Gaza.

La deuxième phase prévoit la fin définitive de la guerre et le retrait total d’Israël de Gaza. Elle ne sera mise en œuvre qu’après de nouvelles négociations entre les deux parties.

Mais Hamdan a déclaré à CNN que la durée du cessez-le-feu était une question clé pour le Hamas, qui craint qu’Israël n’applique pas la seconde phase de l’accord.

La fin des hostilités doit être permanente, a-t-il dit, et Israël doit se retirer complètement de Gaza.

« Les Israéliens veulent un cessez-le-feu de 6 semaines seulement, et ensuite ils reprendront la guerre », a-t-il indiqué. Et d’ajouter : « Je pense que les Américains n’ont pas encore convaincu les Israéliens d’accepter un cessez-le-feu complet, mais Washington doit convaincre Israël sur ce point »

Selon Hamdan, Israël n’a pas encore publiquement déclaré son engagement envers la proposition, bien que la Maison-Blanche ait répété à plusieurs reprises que la proposition est « un plan israélien accepté par le gouvernement de Tel-Aviv ».

La responsabilité de l’occupation

Interrogé à plusieurs reprises par CNN pour savoir si le Hamas a regretté sa décision d’attaquer Israël, Hamdan a répondu que l’attaque était « une réaction contre l’occupation ».

« L'occupation israélienne est responsable de ce qui s’est produit. Si vous résistez à l'occupation, ils vous tuent ; si vous ne résistez pas à l'occupation, ils vous tuent également et vous expulsent de votre pays. Alors, qu'est-ce que nous sommes censés faire, juste attendre ? », a-t-il déclaré.

Hamdan a également nié le fait que Yéhya Sinwar, chef du bras armé du Hamas, ait dit que la mort de milliers de Palestiniens était « des sacrifices nécessaires ».

« C’était un message envoyé au Wall Street Journal par quelqu’un qui n’est pas palestinien dans le cadre de la pression exercée contre le Hamas et les tentatives de provoquer la population contre Sinwar », a-t-il déclaré, « Personne ne peut accepter le meurtre des Palestiniens, de son propre peuple », a dit Hamdan.

Les otages israéliennes

Interrogé sur le témoignage d’un médecin affirmant que les otages libérés ont subi des abus mentaux et physiques et ont été battus toutes les heures, Hamdan a de nouveau blâmé Israël pour leurs souffrances.

« Je crois que s’ils ont des problèmes mentaux à cause de ce qu’Israël a fait à Gaza. Parce que (personne ne peut) gérer ce que fait Israël, bombarder chaque jour, tuer des civils, tuer des femmes et des enfants… ils ont vu cela de leurs propres yeux », a-t-il dit.

Il a ajouté que les images des otages prises avant et après la captivité montre « qu’ils étaient meilleurs qu’avant ».

Ces déclarations interviennent alors que l’armée israélienne poursuit ses attaques contre les civils à Gaza.

Depuis le 7 octobre, 37.232 Palestiniens sont morts dont 30 ces dernières 24 heures, en majorité des civils, selon le ministère de la Santé à Gaza.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique