Mercredi, 24 juillet 2024
International > Afrique >

Crises au Sahel : l'ONU appelle à "une action internationale immédiate"

AFP , Vendredi, 07 juin 2024

HCR
Le HCR appelle à une réponse globale à la crise humanitaire négligée au Sahel. Photo : ONU

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a appelé vendredi à "une action internationale immédiate" pour empêcher de nouveaux déplacements forcés de civils au Sahel, otages depuis quatre années d'une spirale de violences et où la crise humanitaire empire.

Plus de 3,3 millions de personnes ont déjà fui leurs habitations au Burkina Faso, au Mali et au Niger durant ces quatre dernières années en raison de ces conflits, incessants et exacerbés par le changement climatique, a indiqué le HCR.

Ces trois pays comptent 2,8 millions de déplacés internes et il y a "des mouvements transfrontaliers accrûs qui témoignent d'une aggravation de la crise", souligne le HCR.

"La situation sécuritaire dans le Sahel central est volatile et oblige les gens à fuir leurs maisons pour se mettre en sécurité et à l'abri", a déclaré Alpha Seydi Ba, porte-parole du HCR pour l'Afrique de l'ouest et l'Afrique centrale lors d'une conférence de presse à Genève.

Le HCR est "profondément préoccupé par la crise humanitaire galopante dans la région du Sahel", a-t-il ajouté.

"Ce spectaculaire déplacement forcé de civils exige une action internationale immédiate pour éviter que cela n'empire", a-t-il ajouté, soulignant que les femmes et les enfants étaient particulièrement vulnérables à des tentatives d'exploitation, d'abus et de trafics.

Le manque d'abris adéquats, d'eau potable et d'hygiène aggravent les conditions de vie difficiles de ces personnes tandis que l'insécurité persistante les empêchent de rentrer chez elles, selon le HCR.

Le Burkina Faso a connu deux coups d'Etat depuis 2022 et le Mali est ravagé depuis 2012 par la violence des groupes affiliés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique, ainsi que celle du banditisme et de groupes d'autodéfense.

Le HCR chiffre ses besoins à 443,5 millions de dollars pour couvrir les besoins humanitaires les plus urgents au Burkina Faso, au Mali, Niger, Mauritanie et dans les pays du Golfe de Guinée.

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique