Jeudi, 13 juin 2024
International > Monde >

Xi Jinping reçoit Sissi à Pékin, avant un forum avec des pays arabes

AFP , Mercredi, 29 mai 2024

s
Le président chinois Xi Jinping a reçu, son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi. Photo : Page Facebook de la Présidence de la République

Le président chinois Xi Jinping a reçu mercredi 29 mai, son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi, à la veille d'un forum à Pékin avec des dirigeants arabes dont la Chine espère qu'il permettra d'approfondir les liens avec la région.

Parmi les dirigeants qui assisteront à ce forum figurent notamment le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, celui des Émirats arabes unis Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, ou encore de la Tunisie, Kais Saied.

Xi Jinping a reçu dès mercredi son homologue égyptien Sissi lors d'une cérémonie d'accueil en grande pompe à Pékin, devant l'immense Palais du peuple qui donne sur la place Tiananmen.

MM. Xi et Sissi se sont serré la main tandis qu'une fanfare jouait les hymnes égyptien et chinois, selon des images de la télévision d'État CCTV.

Pékin a renforcé ces dernières années ses relations commerciales et diplomatiques avec le Moyen-Orient, dont une grande partie est traditionnellement sous influence américaine.

La Chine a ainsi supervisé et facilité le spectaculaire rapprochement diplomatique l'an passé entre deux grandes puissances régionales, l'Iran et l'Arabie saoudite.

Elle soutient par ailleurs depuis des décennies la cause palestinienne et milite pour une solution à deux États.

Pékin a encore annoncé fin avril avoir accueilli des représentants du Hamas et du Fatah, deux groupes palestiniens qui se déchirent, pour des "discussions approfondies et franches sur une promotion de la réconciliation intra-palestinienne".

 L'ombre des États-Unis 

Xi Jinping doit prononcer jeudi un discours durant la cérémonie d'ouverture de cette conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-pays arabes, qui vise à établir des "consensus" entre Pékin et la région.

Au menu des discussions figurera notamment le conflit Israël-Hamas. Le président chinois a appelé à l'organisation d'une conférence de paix et Pékin a dit espérer que le forum "fasse entendre une voix commune sino-arabe" sur la question.

La Chine voit une "opportunité stratégique de renforcer sa réputation et sa position dans le monde arabe" en aidant à la résolution de ce conflit face à l'inaction américaine, explique à l'AFP Ahmed Aboudouh, analyste du centre de réflexion britannique Chatham House. "Cela permet à Pékin de saper la crédibilité et l'influence des États-Unis dans la région."

Mardi, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré ses homologues du Yémen et du Soudan, déclarant qu'il espérait "renforcer la solidarité et la coordination" avec le monde arabe.

Il a fait part à son homologue yéménite, Shayea Mohsen al-Zindani, de ses préoccupations concernant les attaques des rebelles houthis, soutenus par l'Iran, qui affirment agir en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza.

"La Chine appelle à l'arrêt du harcèlement des navires civils et au maintien de la sécurité des voies navigables de la mer Rouge", a-t-il souligné selon son ministère.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique