Lundi, 24 juin 2024
International > Monde Arabe >

Royaume-Uni: seize étudiants propalestiniens interpellés à Oxford

AFP , Vendredi, 24 mai 2024

Oxford
Un partisan pro-palestinien passe devant une banderole « Oxford Action for Palestine » à l'Université d'Oxford, à Oxford. Photo : AFP

Seize étudiants qui manifestaient en soutien au peuple palestinien ont été arrêtés jeudi sur le campus d'Oxford, après avoir pénétré dans un bureau de l'université, a annoncé la police britannique.

La mobilisation étudiante contre l'offensive militaire israélienne à Gaza a gagné les universités britanniques début mai, avec l'apparition de campements sur plusieurs campus dont celui d'Oxford. Ces mobilisations sont restées dans l'ensemble pacifiques.

Mais jeudi après-midi, la police est intervenue après avoir été informée que des manifestants s'étaient "introduits dans un bureau privé à l'intérieur d'un des bâtiments" de l'université. Seize personnes ont été interpellées pour intrusion aggravée et l'une d'elles a également été arrêtée pour agression.

Le groupe Oxford Action for Palestine (OA4P) a affirmé dans un communiqué que des étudiants avaient fait "un sit-in pacifique dans les bureaux de l'administration" pour demander à rencontrer des responsables de l'université "après deux semaines marquées par une absence de réponse" de leur part.

Ils ont réussi à pénétrer dans le bureau de la vice-chancelière de l'université.

"Les intentions étaient claires: les étudiants voulaient rester dans le bâtiment jusqu'à ce que l'administration accepte une rencontre pour des négociations", a expliqué OA4P. Mais la police est intervenue pour les déloger et procéder à des interpellations.

Pour l'université d'Oxford, ce groupe "a intensifié ses actions de protestation, qui sont passées d'actions pacifiques à des tactiques d'action directe".

La mobilisation de jeudi a causé "un stress important" pour le personnel de l'université, a affirmé Oxford dans un communiqué.

L'université a dénoncé "une action violente pour maîtriser de force la personne à la réception, puis entrer dans le bureau de la vice-chancelière alors qu'elle était au téléphone, crier et commencer à barricader les portes".

Certaines actions des manifestants propalestiniens ont créé "un environnement profondément intimidant pour plusieurs membres de notre communauté, y compris pour nos étudiants juifs et des membres de la communauté juive locale", a dénoncé l'université dans ce communiqué.

La guerre israélienne dans la bande de Gaza depuis plus de 7 mois, a laissé presque 36.000 Palestiniens tués, en majorité des enfants et des femmes. La Cour Internationale de Justice examine si Israël commet un génocide contre le peuple palestinien.

* Article modifié par Ahraminfo.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique