Samedi, 18 mai 2024
International > Monde Arabe >

Le Premier ministre irakien s'envole pour Washington pour rencontrer Biden

AFP , Samedi, 13 avril 2024

s
Le Premier ministre Mohammed Shia al-Sudani. Photo : AFP

Le Premier ministre irakien Mohamed Chia al-Soudani a quitté samedi Bagdad pour les Etat-Unis où il rencontrera le président américain Joe Biden, dans un contexte régional explosif alimenté par la guerre à Gaza et des tensions avec l'Iran.

Selon la Maison Blanche, Biden doit recevoir le chef du gouvernement irakien le 15 avril --lundi-- pour discuter du renforcement d'un "solide partenariat bilatéral" et de "l'évolution de la mission" d'une coalition internationale antijihadiste emmenée par Washington et stationnée en Irak et en Syrie.

"Le Premier ministre Mohamed Chia al-Soudani quitte la capitale Bagdad pour les Etats-Unis (...) une visite officielle à l'invitation du président américain Joe Biden", selon un communiqué de ses services.

Le déplacement intervient aussi à un moment où l'Iran a menacé de riposter à une attaque meurtrière contre son consulat dans la capitale syrienne Damas, imputée à Israël. Le président américain s'attend à ce que Téhéran passe "bientôt" à l'action.

"Cette visite intervient dans un contexte délicat et sensible, que ce soit au niveau des relations bilatérales ou de la situation dans la région", a indiqué Soudani dans une allocution télévisée samedi, en référence à la guerre dans la bande de Gaza opposant Israël au Hamas palestinien et ses répercussions.

"Notre rencontre avec le président Biden abordera cette situation régionale et l'escalade qu'elle connaît, ainsi que le rôle que nous avons joué ensemble (...) pour maintenir le calme, arrêter la guerre, et empêcher que l'arène du conflit ne s'élargisse dans la région", a assuré Soudani.

Après la mi-octobre, en solidarité avec les Palestiniens de Gaza, des groupes armés pro-Iran ont mené des dizaines d'attaques contre les troupes américaines déployées avec la coalition internationale emmenée par Washington pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI).

En représailles, Washington a mené plusieurs frappes contre ces factions. Oeuvrant à la désescalade, Bagdad et Washington ont lancé des pourparlers fin janvier via une "Commission militaire suprême" conjointe pour discuter de l'avenir de la coalition.

Le dossier sera discuté avec Biden et l'objectif est de "parvenir à un calendrier de fin de mission de la coalition internationale et une transition vers des relations bilatérales entre l'Irak et les pays membres", a rappelé  Soudani samedi.

La visite du Premier ministre irakien, pays aux immenses richesses pétrolières, sera également l'occasion de discuter énergie, "investissements d'entreprises américaines en Irak", mais aussi "du secteur privé et des réformes bancaires sur lesquelles nous travaillons", selon un haut responsable cité sur le site internet du Département d'Etat américain.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique