Mardi, 21 mai 2024
International > Monde Arabe >

Le peuple soudanais est las de cette guerre dévastatrice : Mission de l'ONU

AFP , Jeudi, 11 avril 2024

s
les personnes qui ont fui les États de Khartoum et de Jazira au Soudan déchiré par la guerre. Photo : AFP

Le peuple soudanais en a assez du conflit dévastateur qui fait rage dans le pays, ont déclaré jeudi les enquêteurs de l'ONU, alors que commence la deuxième année de combats meurtriers

Les parties belligérantes au Soudan doivent s'engager à un cessez-le-feu immédiat, mettre fin aux attaques contre les civils et garantir un accès sans entrave à l'aide humanitaire, a insisté la Mission internationale indépendante d'établissement des faits des Nations Unies pour le Soudan.

« Il est plus que temps que cette guerre dévastatrice cesse », a déclaré Mohammed Chande Othman, président de la mission.

« Le peuple soudanais a assez enduré. Les parties belligérantes doivent trouver la voie de la paix et du respect des droits de l'homme", a-t-il ajouté.

Des combats ont éclaté au Soudan le 15 avril 2023 entre l'armée régulière et les forces paramilitaires de soutien rapide.

Le conflit a fait des milliers de morts et déclenché une catastrophe humanitaire.

En octobre, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a établi une mission d'établissement des faits pour enquêter sur toutes les violations présumées des droits humains et du droit international humanitaire dans le conflit.

 Othman, ancien juge en chef de Tanzanie, a déclaré que l'armée soudanaise et les paramilitaires avaient montré peu d'intérêt pour la protection des civils et que la mission enquêtait sur des informations faisant état d'attaques répétées contre des non-combattants, des écoles et des hôpitaux.

Des attaques contre des convois humanitaires ont également été signalées, a indiqué la mission dans un communiqué.

« Les agences humanitaires poursuivent leurs tâches en dépit des attaques et des pillages de convois humanitaires, et contre le personnel et les d'entrepôts », a déclaré pour sa part Mona Rishmawi, l'une des trois enquêteuses de la mission.

« Nous enquêtons également sur le blocage délibéré de l'aide humanitaire destinée aux civils vivant dans les zones contrôlées par la partie adverse », a-t-elle ajouté.

La mission a également fait part de ses inquiétudes concernant les mauvaises récoltes, la flambée des prix des céréales et le risque d'une catastrophe alimentaire.

Elle a appelé les deux parties à s'engager dans un processus de paix global.

La mission soumettra un rapport complet au Conseil des droits de l'homme lors de sa session de septembre-octobre.

Plus de 8,5 millions de personnes ont fui leurs foyers depuis le début des combats, et près de 1,8 million d'entre elles ont franchi les frontières du pays.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a déclaré mardi que des milliers de personnes continuaient à fuir quotidiennement le pays.

Une conférence humanitaire internationale pour le Soudan et ses voisins se tiendra lundi à Paris à l'occasion de cet anniversaire.

Co-organisé par la France, l'Allemagne et l'Union européenne, elle vise à combler le déficit de financement, avec seulement 6 % des 2,7 milliards de dollars estimés nécessaires pour faire face à la crise collectés jusqu'à présent.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique