Mardi, 23 avril 2024
International > Monde >

Biden dévoile un arsenal de sanctions pour que "Poutine paye un prix encore plus élevé"

AFP , Vendredi, 23 février 2024

La Russie pourrait endurer une centaine de nouvelles sanctions en ce début de troisième année de la guerre contre l'Ukraine.

s
Le président américain,Joe Biden. Photo : AP

Joe Biden a annoncé vendredi une batterie de plusieurs centaines de nouvelles sanctions afin d'assurer que le président russe Vladimir Poutine "paye un prix encore plus élevé pour l'agression (envers l'Ukraine) et la répression" en Russie.

"Si Poutine ne paye pas le prix de la mort et de la destruction qu'il répand, il continuera", a averti le président américain dans un communiqué marquant les deux années écoulées depuis l'invasion de l'Ukraine.

Le président russe "a cru qu'il pouvait facilement plier la volonté et briser le courage d'un peuple libre. Qu'il pouvait envahir une nation souveraine et que le monde tournerait le dos. Qu'il pouvait ébranler les fondations de la sécurité en Europe et ailleurs. Deux ans plus tard, c'est encore plus évident qu'au premier jour: Poutine a fait une lourde erreur de calcul", a assuré le démocrate de 81 ans, au moment pourtant où l'aide fournie par les Etats-Unis est interrompue, bloquée par les parlementaires républicains.

Joe Biden a annoncé un arsenal de mesures visant à la fois des individus liés à l'emprisonnement de l'opposant Alexeï Navalny, mort en prison, et la machine de guerre russe, ainsi que les personnes et entités aidant Moscou à contourner les sanctions déjà en place.

Le Trésor américain avait déjà prévenu jeudi qu'il s'agirait "de la tranche (de sanctions) la plus importante depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par Poutine".

Joe Biden a évoqué dans son communiqué "plus de 500 nouvelles sanctions" contre "des individus liés à l'emprisonnement de Navalny" et contre "le secteur financier russe, l'industrie de défense, les réseaux d'approvisionnement et les auteurs de contournement des sanctions, à travers plusieurs continents."

Les Etats-Unis vont aussi prendre des mesures de restriction des exportations "contre près de 100 entités qui fournissent un soutien dissimulé à la machine de guerre russe."

"Nous prenons des mesures pour continuer à réduire les revenus du secteur de l'énergie russe, et j'ai demandé à mes équipes de renforcer le soutien à la société civile, aux médias indépendants et à tous ceux qui se battent pour la démocratie autour du monde", a encore écrit Joe Biden.

Les Etats-Unis et l'Union européenne appliquent déjà une batterie de sanctions contre Moscou depuis le déclenchement de la guerre consécutive à l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février 2022.

L'administration Biden assure régulièrement l'Ukraine de son soutien, mais une nouvelle aide militaire américaine de 60 milliards de dollars est actuellement bloquée au Congrès, en raison en particulier de l'opposition du président de la Chambre des représentants, un allié de Donald Trump.

Le président américain a appelé les parlementaires à approuver ce financement au plus vite, "avant qu'il ne soit trop tard".

"C'est le moment de prouver que les Etats-Unis s'engagent pour la liberté et ne se soumettent à personne", a déclaré Joe Biden.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique