Mardi, 16 avril 2024
International > Monde Arabe >

Le Hamas exige que 500 prisonniers palestiniens soient libérés pour chaque détenu israélien : Moussa Abu Marzouk

Chaïmaa Abdel-Hamid, Jeudi, 22 février 2024

Abou Marzouk a salué la position de l’Egypte rejetant la déportation des Palestiniens et l’attaque contre Rafah, la décrivant comme « importante » et « forte ».

s
Moussa Abu Marzouk, membre du bureau politique du Hamas. Photo : AP

Le membre du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a déclaré dans une interview à la chaîne Al-Ghad, jeudi 22 février, que le mouvement palestinien a deux conditions dans les négociations actuelles avec Israël, à savoir l'arrêt du génocide et le retour des déplacés palestiniens au nord de la bande de Gaza. Le Hamas exige que 500 palestiniens soient libérés des prisons israéliennes en échange de chaque détenu israélien libéré.

« Dans un proche avenir, il pourrait y avoir d’importantes avancées dans les négociations de cessez-le-feu », a déclaré Abou Marzouk.  

L’Egypte, le Qatar et les Etats-Unis mènent depuis plusieurs semaines une médiation en vue de parvenir à une trêve entre Israël et le Hamas.

Abou Marzouk a salué la position de l’Egypte rejetant la déportation des Palestiniens et l’attaque contre Rafah, la décrivant comme « importante » et « forte ».

Concernant les menaces israéliennes d’envahir Rafah, Abou Marzouk a déclaré que le mouvement refuse de libérer les détenus israéliens en échange d’un arrêt de l’invasion. « Israël n'atteindra aucun de ses objectifs. La résistance à Rafah est mieux préparée qu’ailleurs et elle n'a pas participé aux combats jusqu’à présent », a-t-il affirmé. Et d’ajouter : « Nous parions sur la fermeté de la population de Gaza, et sur l’opinion publique internationale qui rejette l’arrogance israélienne », a-t-il ajouté.

Concernant l'avenir du pouvoir dans la bande de Gaza, Abou Marzouk a affirmé que le Hamas ne considère pas le pouvoir comme une fin et que c'est un gouvernement palestinien compétent qui doit régir l’enclave palestinien.

« Nous retournerons dans nos demeures par la résistance », a affirmé Abou Marzouk, indiquant que l’objectif principal est d’établir un Etat palestinien. « 90 % du peuple palestinien soutient la résistance et est convaincu qu'il n'y a pas d'autres issues », a affirmé le dirigeant du Hamas.

Il a en outre fait savoir que les pertes dans les rangs israéliens sont importantes en termes d'équipements et de soldats. « L’objectif de Netanyahu et de Washington est de détruire la résistance palestinienne mais ils n’ont pas réalisé leur objectif ».

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique