Mercredi, 17 avril 2024
International > Monde Arabe >

Le ministère de la Santé à Gaza annonce un nouveau bilan de 29.195 morts

AFP , Mardi, 20 février 2024

Gaza
Des membres de la défense civile palestinienne éteignent un incendie dans un bâtiment après les bombardements israéliens à l’est de Rafah dans le sud de la bande de Gaza. Photo : AFP

Le ministère palestinien de la Santé à Gaza a annoncé mardi 20 février un nouveau bilan de 29.195 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre actuelle à Gaza.

Il a également fait état d'un total de 103 morts au cours des dernières 24 heures, et de 69.170 blessés depuis le 7 octobre.

Des frappes ont notamment visé Khan Younès, à quelques kilomètres au nord de Rafah, selon un journaliste de l'AFP.

La perspective d'offensive sur Rafah inquiète la communauté internationale, alors que les espoirs d'une trêve sont de plus en plus minces.

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se prononcer mardi 20 février sur un texte préparé par l'Algérie, exigeant "un cessez-le-feu humanitaire immédiat qui doit être respecté par toutes les parties".

Le texte s'oppose au "déplacement forcé de la population civile palestinienne", alors qu'Israël a évoqué une évacuation des civils avant une offensive terrestre à Rafah, et réclame la libération de tous les otages.

Mais cette résolution est menacée par un nouveau veto des Etats-Unis, allié d'Israël, qui serait leur troisième depuis le début de la guerre. Les Etats-Unis estiment que le texte algérien mettrait en danger les négociations diplomatiques délicates pour obtenir une trêve incluant une nouvelle libération d'otages.

Ils ont présenté un projet alternatif qui évoque un "cessez-le-feu temporaire à Gaza dès que ce sera réalisable" et sur la base d'une "formule" incluant la libération de tous les otages.

Le Conseil de sécurité, divisé sur le dossier israélo-palestinien depuis des années, n'a pu adopter depuis le 7 octobre que deux résolutions, essentiellement humanitaires. Sans grand résultat, l'entrée de l'aide à Gaza restant largement insuffisante.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique