Samedi, 20 juillet 2024
Dossier > Journée de l’Afrique >

25 mai, la fête de l’unité africaine

Ghada Ismail , Mercredi, 29 mai 2024

Commémorée chaque année le 25 mai, la Journée de l’Afrique célèbre l’unité et la diversité du continent. Retour sur les dates-clés.

25 mai, la fête de l’unité africaine

1955 : La Conférence de Bandung en Indonésie avec la participation du président égyptien Gamal Abdel-Nasser. L’idée d’une unité continentale africaine est fortement affirmée comme moyen d’atteindre la liberté et l’indépendance.

1958 : La Conférence d’Accra est organisée au Ghana, en avril, à laquelle assistent les pays indépendants de l’époque, notamment l’Egypte, l’Ethiopie, la Libye, le Maroc, la Tunisie, le Soudan et le Liberia. L’objectif de la conférence est d’établir une politique commune en matière d’affaires étrangères, culturelles et économiques pour les pays africains indépendants.

1960 : Année de l’indépendance africaine. 17 pays africains obtiennent leur indépendance de la France et du Royaume-Uni.

1961 : Création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) à Casablanca, au Maroc. L’objectif principal de l’OUA est de promouvoir l’unité et la solidarité entre les pays africains.

1963 : Entrée en vigueur de la Charte de l’OUA, qui définit les principes fondamentaux de l’organisation, tels que le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats membres.

1980 : L’OUA adopte au Nigeria le « Plan d’action de Lagos », visant à renforcer la coopération régionale et à poser les bases d’un marché commun africain.

1991 : Les Etats membres de l’OUA créent la Communauté économique africaine, avec pour objectif de créer un marché unique continental d’ici 2025.

1999 : La Déclaration de Syrte est adoptée lors d’un sommet extraordinaire de l’OUA à Syrte, en Libye. La déclaration appelle à la création d’une nouvelle Union africaine, inspirée du modèle de l’Union européenne. Cette déclaration appelle au soutien et au renforcement des capacités des pays africains dans l’économie mondiale et la résolution des problèmes sociaux, économiques et politiques multiformes du continent.

2000 : Lors d’une réunion tenue dans la capitale togolaise Lomé, les présidents et les chefs de gouvernement de l’OUA ont signé l’Acte constitutif de l’Union africaine.

2001 : Le Sommet de Lusaka élabore la feuille de route pour la mise en oeuvre de l’Union africaine.

2002 : L’OUA est officiellement transformée en l’Union Africaine (UA) lors du Sommet de Durban, en Afrique du Sud. Le nombre des membres de l’UA passe à 53 (contre 30 en 1963).

2004 : Le Parlement africain, composé de 265 représentants élus des pays membres, est créé et basé à Midrand, en Afrique du Sud.

2012 : Nkosazana Dlamini-Zuma, ministre de l’Intérieur en Afrique du Sud, est devenue la première femme élue à la présidence de la Commission de l’UA, le poste le plus élevé au sein de l’organisation continentale.

2013 : Les dirigeants de cinq pays d’Afrique de l’Est, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Rwanda et Burundi, ont signé un protocole jetant les bases de l’établissement d’une monnaie unique dans les 10 prochaines années. Ce protocole vise à unifier progressivement leurs monnaies et à augmenter le volume des échanges.

2018 : L’accord de la Zone de Libre-Echange Continental Africain (ZLECAf) est signé à Kigali, au Rwanda. Cet accord vise à créer un marché unique pour les 55 pays d’Afrique, à faciliter la libre circulation des services et des produits à travers le continent et à renforcer la position commerciale de l’Afrique sur le marché mondial.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique