Lundi, 20 mai 2024
Dossier > Al-Alamein >

L’histoire mouvementée d’Al-Alamein

Nada Al-Hagrassy , Vendredi, 08 septembre 2023

D’une ville antique à une nouvelle cité à l’avenir prometteur, en passant par une phase charnière durant la Seconde Guerre mondiale, la ville d’Al-Alamein a un riche passé. Focus.

L’histoire mouvementée d’Al-Alamein

Située à l’est de Marsa Matrouh et à l’ouest d’Alexandrie, la nouvelle ville d’Al-Alamein est administrativement affiliée au gouvernorat de Matrouh. L’économie de la ville dépend principalement de ses ressources naturelles, du pétrole, exploré par plusieurs sociétés égyptiennes, et des zones touristiques réparties dans de nombreux villages touristiques de luxe. Selon les historiens, la ville d’Al-Alamein a été nommée ainsi parce qu’elle est située entre deux montagnes, à savoir Gabal Al-Maleh et Gabal Al-Teir. Et en arabe bédouin, le mot « Gabal » (montagne) signifie aussi « Alam » comme on dit « Nar Ala Alam » qui veut dire du feu au sommet de la montagne. Mais cette expression est toujours utilisée pour désigner quelqu’un ou quelque chose d’extrêmement célèbre. D’où le nom d’Al-Alamein ou la ville entre deux montagnes.

La ville doit sa célébrité en temps moderne à la bataille charnière d’Al-Alamein durant les deux guerres mondiales. Les deux batailles d’Al-Alamein ont en effet arrêté l’avancée des troupes de l’Axe aux portes de l’Egypte, marquant un tournant dans la « Guerre du Désert ». La ville renferme le célèbre cimetière du Commonwealth qui renferme les tombeaux de tous ceux qui ont succombé des deux côtés durant cette bataille. Le cimetière est divisé en parties et secteurs individuels et est toujours visité chaque année par des touristes. Elle renferme également le Musée de Rommel.

Al-Alamein ville antique

Mais bien avant, Al-Alamein avait encore une longue histoire qui remonte aux temps anciens. Elle est apparue pour la première fois dans l’histoire à l’époque romaine et fut appelée « Leukapsis ». Sa population a atteint environ 15 000 habitants à ce moment-là. La ville antique représentait un centre commercial entre les villes importantes d’Egypte, comme Alexandrie et Barthélium (Marsa Matrouh), passant par le plateau libyen jusqu’à la Crète.

L’historien, géographe et philosophe grec Strabon (63 av. J.-C.- 24 ap. J.-C.) fut le premier à déterminer la situation géographique de la ville romaine « Leukapsis », ainsi que de la ville « Antifera », et il ressort de ses descriptions qu’elle coïncide avec l’emplacement de l’actuelle Al-Alamein. En grec, le nom « Leukapsis » signifie « le bouclier blanc », en référence à la barrière de sable blanc de la ville. Certains historiens pensent que les noms « Leukapsis » et « Antifera » font référence au même lieu, mais à des périodes historiques différentes. Seulement une sorte de port indépendant fut ensuite rattaché au village de « Antifera » pour former la nouvelle ville, qui dura jusqu’au VIIe siècle. La région était autrefois un port d’exportation de céréales à l’époque de l’Empire romain, en particulier du blé, en plus des olives et du vin, car les jus s’y répandaient en abondance, et pour une raison quelconque, la ville fut soudainement abandonnée et ses ruines sont restées enfouies sous le sable jusqu’à ce qu’elles aient été dévoilées par une mission archéologique égyptienne en 1986. Les fouilles ont révélé de nombreux éléments architecturaux différents et variés, qui remontent aux époques hellénistique et romaine, surtout des tombes de styles variés.

La ville antique de Marina Al-Alamein est un modèle unique de ville romaine, pour ce qu’elle présente des traits de la ville romaine intégrée. Elle est divisée en trois ailes spécialisées qui comprennent des institutions gouvernementales, administratives et judiciaires, ainsi que plusieurs maisons. C’est l’un des éléments distinctifs de la ville romaine.

Al-Alamein était aussi une station importante sur la route côtière entre Alexandrie et Marsa Matrouh, et elle était affiliée à l’Autorité des frontières ou « gouvernorat du Désert occidental ». Mohamad Ramzy en parle dans son encyclopédie « Le Dictionnaire géographique des pays égyptiens depuis l’époque des Anciens Egyptiens jusqu’à l’année 1945 ap. J.-C. ». Il souligne qu’Al-Alamein est un manoir situé sur la voie ferrée reliant Alexandrie à Marsa Matrouh et possède une gare située à 118 km d’Alexandrie.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique