Jeudi, 20 juin 2024
Dossier > Capitale administrative >

Mieux connecter la capitale

Racha Darwich , Vendredi, 04 août 2023

Pour faciliter l’accès des employés et des citoyens à la Nouvelle Capitale administrative, le gouvernement a mis en place un vaste réseau de transport. Explications.

Mieux connecter la capitale

Avec le commencement du travail des administrations gouvernementales dans la Nouvelle Capitale Administrative (NCA), des transports efficaces, rapides et couvrant le Grand Caire et ses environs étaient nécessaires. Raison pour laquelle, depuis plusieurs années, le ministère du Transport met en place un large réseau de moyens de transport durables et fidèles à l’environnement qui comprend des lignes de traction électrique (réseau de métro souterrain, monorail et train électrique léger, Light Rail Transit, LRT), un ensemble de bus et des moyens de transport intelligents à l’intérieur de la Nouvelle Capitale administrative.

Le train électrique léger

A la station de correspondance Adly Mansour, le LRT rencontre la troisième ligne du métro souterrain pour se lancer vers la NCA. Grâce à cette connexion entre le LRT et la troisième ligne, les autres lignes du métro sont reliées au LRT vu que la troisième ligne rencontre la première à la station Nasser et la deuxième à la station Ataba. Le LRT est également relié à d’autres moyens de transport à travers cette station Adly Mansour, comme la ligne de chemin de fer Le Caire-Suez, les bus de la compagnie Super Jet et le bus électrique. A une vitesse de 120 km/h, le LRT relie la station Adly Mansour à la NCA en 50 minutes pour arriver au terminal de la Cité de la culture et des arts avec des intervalles de 3 à 5 minutes entre chaque départ. Equipés de services Wi-Fi et d’écrans, les wagons du LRT sont entièrement climatisés et offrent un haut niveau de sécurité et de confort avec des sièges et des stations spécialement conçus pour les personnes handicapées. Chaque wagon peut accueillir jusqu’à 300 passagers, avec une capacité totale de 1 300 passagers. Le LRT dessert les nouvelles villes d’Al-Obour, d’Al-Mostaqbal, d’Al-Chorouq, d’Héliopolis Al-Guédida et de Badr, alors que des minibus portant le même logo que le LRT transportent les passagers à partir de ces stations vers toutes les parties de ces nouvelles villes. En plus, de vastes parcs de stationnement ont été installés à côté des stations pour accueillir gratuitement les voitures privées des passagers, afin d’encourager les citoyens à utiliser les transports en commun. Le prix du billet du LRT de la station Adly Mansour à la NCA est de 20 L.E. et de 10 L.E. pour 3 stations, 15 L.E. pour 5 stations, alors que le prix des abonnements est de 600 L.E., 300 L.E., 500 L.E. respectivement.

Le monorail

A son arrivée à la station de la Cité de la culture et des arts, le LRT rencontrera le monorail qui est encore en construction et qui doit relier la NCA au Nouveau Caire et à Madinet Nasr où il rencontrera aussi la 3e ligne du métro. La première ligne du monorail s’étend sur une longueur de 54 km, alors que la deuxième ligne, de 42 km et dotée de 12 stations, raccordera la cité du 6 Octobre à Guiza. Le monorail a effectué avec succès son parcours d’essai entre le dépôt de la NCA et la station 22 en novembre dernier, il devrait entrer en fonction en octobre 2023.

Ces deux lignes devront compléter le raccordement de tous les quartiers du Grand Caire à la NCA, sachant qu’elles pourront transporter jusqu’à 45 000 passagers par heure dans chaque sens, lorsque leur capacité maximale sera atteinte. Avec une vitesse de 80 km/h, le temps du trajet de l’est du Caire à la NCA sera d’environ 60 minutes. Le monorail utilisera 70 trains entièrement automatisés et sans conducteur à 4 wagons, soit un total de 280 wagons.

Les bus

Par ailleurs, le ministère du Transport a conclu des accords avec 9 compagnies privées pour faire fonctionner 369 autobus sur 48 trajectoires différentes pour relier les différents quartiers du Grand Caire à la NCA, ainsi que les quartiers lointains comme Cheikh Zayed, 15 Mai et 6 Octobre, ainsi même que les villes avoisinantes de Belbeis, Banha et Qanater avec des billets allant de 18 à 45 L.E. au maximum. Certaines lignes seront directes sans aucun arrêt, comme celle de la cité du 6 Octobre, alors que des applications électroniques entreront prochainement en fonctionnement pour déterminer les horaires et les arrêts des bus.

Transports internes

Arrivés à la NCA, les passagers du LRT peuvent emprunter des autobus fidèles à l’environnement qui fonctionnent au gaz naturel ou à l’électricité et qui relient les différents quartiers pour un prix compris entre 5 et 7 L.E. Des applications électroniques devront entrer prochainement en service pour donner toutes les informations concernant les horaires et les arrêts des bus. En plus, quelque 145 taxis électriques entreront en fonctionnement à l’intérieur de la NCA grâce à une application électronique.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique