Mercredi, 19 juin 2024
Dossier > Capitale administrative >

Sherif El-Sherbiny : La NCA a été établie selon des normes d’une ville intégrée

Aliaa Al-Korachi , May Atta , Vendredi, 04 août 2023

Sherif El-Sherbiny, chef de l’Organisme de développement de la Nouvelle Capitale Administrative (NCA), fait le point sur l’évolution du processus de relogement des employés et explique les facteurs d’attraction que la NCA offre aux résidents et aux investisseurs.

Cherif El-Cherbini
(Photo : Ahmed Agamy)

Al-Ahram Hebdo : Quand le quartier gouvernemental dans la Nouvelle Capitale Administrative (NCA) commencera-t-il à fonctionner à pleine capacité ?

Sherif El-Sherbiny : Le quartier gouvernemental fonctionne actuellement à pleine capacité. Tous les ministères ont été effectivement transférés au quartier gouvernemental qui abrite 32 bâtiments comprenant tous les ministères de l'Etat avec leurs institutions et agences, ainsi que le bâtiment du Conseil des ministres qui se situe au milieu du quartier.

— Les employés de l’Etat relogés dans la NCA ont-ils acquis un logement proche de leur travail ? Et quels sont les moyens de transport à leur disposition ?

— La première phase des unités de logement dans la cité de Badr, qui se trouve à une distance de 15 km environ de la NCA, a déjà été livrée aux employés. De même, 3 000 logements dans le troisième quartier résidentiel (R3), situé à 3 km de la NCA, ont été également consacrés aux employés de l’Etat. Ceux-ci ont donc la liberté de choisir entre la cité Badr et le R3. Un réseau de bus à énergie propre a été mis en place à l’intérieur de la NCA pour servir les milliers d’employés qui se déplacent vers le quartier gouvernemental, le quartier des banques et les universités qui s’y installent.

— Y a-t-il des moyens de transport pour les employés qui n’ont pas de logement sur place ?

— En ce qui concerne les moyens de transport, le train électrique qui relie Le Caire à la NCA a déjà été mis en service. Le train relie la station de Adly Mansour dans la ville d’Al-Salam à la station de la Cité de la culture et des arts dans la NCA. Le trajet entre ces deux stations dure environ 30 minutes pour que l'employé arrive dans la capitale. Une fois arrivé, il est transféré sur son lieu de travail dans seulement 5 minutes par les bus qui fonctionnent à l’intérieur de la NCA.


(Photo : Ahmed Agamy)

— Quelles sont les nouvelles technologies appliquées dans les ministères et les institutions publiques au sein de la Nouvelle Capitale pour améliorer la qualité des services publics ?

— La NCA est à la tête des villes intelligentes de 4e génération, tous les moyens de l'intelligence artificielle y sont disponibles, soit en termes de prestation de services, de contrôle et de gestion. Un réseau intelligent couvre 60 % de la ville. Ce qui aide à activer le système de service à guichet unique, afin que toutes les institutions publiques soient reliées à un centre de contrôle unique au niveau de la ville. Parmi les services fournis dans la ville, le service de télévision IPTV, il s'agit de l'accès à la télévision par le biais d'Internet.

— Vous avez affirmé que la NCA est une ville intégrée à la mondialisation qui peut encourager les investisseurs. Quels sont les facteurs d’attraction qu’elle offre aux investisseurs ?

— La ville a été établie selon 7 normes qui ont fait d’elle une ville durable, intégrée et connectée. Premièrement, c’est une ville intelligente où les services sont fournis grâce à l'intelligence artificielle. 60 % de la superficie de la ville sont couverts par un réseau d'information intelligent. C'est aussi une ville connectée, où tous les moyens de transport ont été pris en compte, y compris le monorail, le train électrique, le train express et les bus plus fréquents. Elle est aussi une ville piétonne, desservie par une piste cyclable reliée à toutes les routes de la ville et un chemin piéton sans intersection avec les routes principales. C'est aussi une ville pour la vie, car une fois terminée, la ville accueillera 6,5 millions d'habitants et créera quelque 2 millions d'emplois. En outre, l’un des objectifs directeurs était de créer une ville verte de sorte que la part d'espaces verts par habitant dans la ville soit de 15 m2, ce qui est à son tour considéré comme la part la plus élevée au monde. En ce qui concerne le business, 30 % de la ville servent également le secteur financier et commercial.

— Le président Abdel-Fattah Al-Sissi vient de déclarer que « la Capitale administrative n’a pas pesé et ne pèsera pas sur le budget de l'Etat » et qu’« au contraire, elle réalise d'importants revenus ». Qui finance donc ?

— En premier lieu, je tiens à préciser que la NCA est soumise à la gestion de la Société de la Nouvelle Capitale administrative pour le développement urbain. En conséquence, certains terrains ont été vendus à des investisseurs, et grâce à la participation du secteur privé aux travaux d'aménagement, le processus de développement de la ville a progressé à grande vitesse. Et c’est grâce aux revenus apportés par la vente des terrains par l'intermédiaire de la Société de la Nouvelle Capitale que les zones restantes de la ville ont été développées sans que le Trésor public supporte aucun coût financier.


(Photo : Ahmed Agamy)

— Quels sont les services disponibles en R3 et R5 qui pourraient inciter le citoyen à préférer vivre dans la Nouvelle Capitale plutôt que dans tout autre quartier ?

— Le troisième quartier résidentiel (R3) est bâti sur une superficie de 1 016 feddans et comprend 24 000 unités entre immeubles et villas, ainsi que des zones mixtes entre résidentielle et tertiaire, en plus de services éducatifs, récréatifs, religieux, culturels, commerciaux, administratifs et autres, afin que les résidents du quartier puissent vivre sans avoir besoin de sortir du quartier pour subvenir à leurs besoins quotidiens. Pour le cinquième quartier résidentiel (R5), il a le style khédivial du Caire, comme celui du centre-ville, de la place Talaat Harb, etc. et est inspiré d’un style français moderne. Les complexes résidentiels ont été construits dans un style unique, avec un parking sous les bâtiments à pleine capacité. Les deux quartiers jouissent des services intelligents qui sont fournis à la population, tels que le paiement des factures et la relève des compteurs via Internet, ainsi que la fourniture de services de télévision IPTV. Le système de gestion des déchets solides, qui est aussi géré électroniquement, a déjà été mis en place.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique