Mardi, 18 juin 2024
Dossier > Capitale administrative >

Capitale administrative, la ville durable aux multiples visages

Aliaa Al-Korachi , May Atta , Vendredi, 04 août 2023

Le transfert des ministères à la Nouvelle Capitale administrative marque le début d’une nouvelle phase dans le travail de l’appareil étatique. Le paysage d’une nouvelle ville inclusive et intelligente à multiples facettes est de plus en plus visible.

Capitale administrative, la ville durable aux multiples visages
(Photo : Ahmad Agamy)

L’heure du travail a sonné dans la Nouvelle Capitale Administrative (NCA). « Plus de 100 institutions gouvernementales, dont 30 ministères et leurs organes affiliés, ont été relogées à la NCA pour y exercer leur travail. Il y a environ 40 000 employés et ouvriers », a annoncé le porte-parole présidentiel Ahmad Fahmy dans un communiqué, avant de souligner que « le président a donné des directives pour continuer à respecter les normes les plus élevées de qualité, de sécurité et de technologie dans les travaux et projets de la NCA ».


(Photo : Ahmad Agamy)

L’objectif principal de ce projet gigantesque, construit sur une superficie de 730 km2, est de créer une nouvelle ville inclusive, intelligente et durable qui reflète la modernité et la puissance de l’Etat égyptien. Le Caire restera Le Caire. La Nouvelle Capitale est conçue comme « un partenaire du développement » et elle ne remplacera pas Le Caire qui jouit d’une grande valeur historique et emblématique. Huit ans après son lancement lors de la Conférence économique de Charm Al- Cheikh en 2015, le paysage dans cette ville, située à 60 km du Caire, change d’un jour à l’autre. Aujourd’hui, de grands bâtiments aux styles architecturaux très diversifiés poussent partout, dévoilant les multiples visages de la NCA : le quartier gouvernemental, le quartier central des affaires, la Cité de la culture et des arts, la cité sportive, la rivière verte, la tour iconique, le mémorial et la place du Peuple, ainsi que les quartiers résidentiels de la capitale et autres.


(Photo : Ahmad Agamy)

Nouvelle vision

En effet, le transfert du gouvernement s’est déroulé progressivement vers la NCA au cours des derniers mois. « Le quartier gouvernemental fonctionne actuellement à pleine capacité. Tous les ministères ont été effectivement transférés au quartier gouvernemental qui abrite 32 bâtiments. Ce quartier comprend tous les ministères et les organes qui y sont affiliés, ainsi que le bâtiment du Conseil des ministres situé au milieu du quartier », explique Cherif El-Cherbini, chef de l’Organisme de développement de la Nouvelle Capitale administrative. Construit sur une superficie de 430 feddans, le quartier gouvernemental est distingué en raison de son emplacement central jouxtant le palais présidentiel, le centre des affaires et le quartier diplomatique. Les bâtiments de ce quartier sont installés sur une superficie de 20 %, alors que le reste est consacré aux espaces verts et aux routes. Un réseau intelligent qui fonctionne à l’énergie renouvelable couvre 60 % de la ville. « Le gouvernement entame une nouvelle phase de travail selon de nouvelles normes et une nouvelle vision. S’installer dans la Capitale administrative n’est pas un changement de lieu, mais plutôt un changement dans le concept de gestion et des mécanismes de travail de l’appareil administratif de l’Etat pour fournir les services aux citoyens de manière plus efficace », a souligné le premier ministre, Moustapha Madbouli.


(Photo : Ahmad Agamy)

Le transfert des ministères est également d’une grande importance stratégique et économique, puisqu’il vise à réduire l’engorgement du Caire, à créer des emplois et à attirer des investissements. Il existe plusieurs moyens de transport aller-retour que les fonctionnaires de la NCA peuvent emprunter. Comme le monorail, le train électrique léger, ainsi qu’un ensemble de bus et de moyens de transport intelligents à l’intérieur de la NCA.

Un capital économique

Selon beaucoup d’analystes, le transfert du gouvernement à la Nouvelle Capitale administrative augmentera le volume des investissements dans les régions voisines. L’emplacement de la NCA a été choisi à l’est du Caire, en raison de la situation privilégiée de cette région et de sa proximité de la région du Canal de Suez, des routes régionales et des principaux axes routiers. Quels sont les avantages d’investir à la NCA ? « Les opportunités d’investissement à la Nouvelle Capitale sont très diversifiées », explique Mahmoud Daoud, expert en promotion immobilière et spécialiste des villes durables. Et d’ajouter : « La Nouvelle Capitale administrative, considérée comme la perle des villes durables en Egypte, a réussi à attirer de nombreuses sociétés immobilières étrangères et arabes. Elle offre une très grande diversité en matière de produits immobiliers, car c’est une ville à la fois résidentielle, administrative et commerciale ». Construit sur une superficie de 195 feddans, le quartier central des affaires (CBD) se trouve exactement au centre de la NCA.


(Photo : Ahmad Agamy)

Les investissements de ce quartier sont estimés à environ 3 milliards de dollars. Il comprend 20 tours aux usages divers, dont la tour iconique (Iconic Tower). Sa situation géographique distinguée sur la rivière verte a fait de ce quartier une zone d’investissement d’une grande importance. Le CBD abrite également une zone réservée aux banques locales et étrangères.

Les parcs centraux sont un autre joyau de la NCA. Selon un communiqué publié par le ministère du Logement, le taux de développement du projet des parcs centraux à la NCA a atteint 90 %. S’étendant sur plus de 1 000 feddans, ces parcs offrent des aires de loisirs selon les normes internationales : complexe de restaurants, cinéma ouvert, jardin interactif, parc d’oeuvres d’art, lacs pour la lecture et la science, clubs de sport et autres. Il est facile d’accéder à cette région grâce à un réseau intégral de sentiers pédestres et cyclables.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique