Samedi, 15 juin 2024
Dossier > Iraq >

Dates-clés de la guerre qui a changé le visage de l’Iraq

Ghada Ismaïl, Mercredi, 22 mars 2023

Dates-clés de la guerre qui a changé le visage de l’Iraq

2002

29 janvier : Le président américain George W. Bush déclare que l’Iraq, l’Iran et la Corée du Nord forment un « Axe du mal » et promet de les combattre dans le cadre de sa guerre globale contre le terrorisme.

12 septembre : Dans un rapport présenté au Conseil de sécurité de l’Onu, Bush affirme détenir la preuve que l’Iraq possède des armes de destruction massive.

11 octobre : Le Congrès américain autorise le recours unilatéral à la force armée contre l’Iraq.

8 novembre : La résolution 1 441 sur le désarmement de l’Iraq, adoptée à l’unanimité, avertit l’Iraq « des graves conséquences auxquelles il ferait face s’il continuait à manquer à ses obligations ».

7 décembre : L’Iraq soumet à l’Onu une déclaration de 12 000 pages confirmant que « l’Iraq n’a plus d’armes de destruction massive ».

2003

28 janvier : George Bush affirme que son pays est prêt à attaquer l’Iraq même sans mandat de l’Onu.

5 février : Colin Powell expose devant le Conseil de sécurité et à la télévision une fiole, prétendue preuve de la possession par l’Iraq d’armes biochimiques.

24 février : Tensions à l’Onu : Les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Espagne présentent au Conseil de sécurité une nouvelle résolution qui fixe à l’Iraq un délai allant jusqu’au 17 mars pour le désarmement, sous la menace d’une intervention armée. Alors que la France, l’Allemagne et la Russie rejettent cette résolution et proposent un programme d’inspections afin de « parvenir à une solution pacifique ».

17 mars : George Bush donne 48 heures à Saddam Hussein pour quitter le pays.

20 mars : A deux heures, l’ultimatum américain contre Saddam Hussein expire. Et les Etats-Unis lancent leur attaque contre l’Iraq. L’opération « Liberté de l’Iraq » commence avec des bombardements intensifs de Bagdad par des tirs de missiles.

23 mars : Affrontements entre les forces de l’armée iraqienne et les forces américano-britanniques dans les villes d’Oum Qasr, Nassiriya et Bassora, dans le sud de l’Iraq.

26 mars : Les forces américano-britanniques s’approchent de Bagdad, alors que des centaines de parachutistes américains sont dans la région du Kurdistan pour ouvrir un front dans le nord de l’Iraq.

3 avril : Après des combats acharnés avec les forces iraqiennes, la ville de Najaf tombe dans les mains des Américains.

4 avril : Les forces américaines prennent le contrôle de l’aéroport international de Bagdad, situé à 20 kilomètres de la ville.

5 avril : Les Britanniques annoncent avoir pris le contrôle de la majeure partie de Bassora.

7 avril : Les Américains contrôlent la plus grande partie de Bagdad, Mossoul, puis Tikrit, dernier bastion du régime.

9 avril : La capitale iraqienne tombe sous le contrôle des forces de la coalition. La statue de Saddam Hussein au centre de Bagdad est renversée par un blindé américain.

1er mai : Bush nomme Paul Bremer au poste d’administrateur civil en chef de l’Iraq.

12 mai : Le Conseil de sécurité adopte la résolution 1483 qui reconnaît les Etats-Unis et le Royaume-Uni comme puissances occupantes qui obtiennent les pleins pouvoirs en ce qui concerne l’administration du pays.

2 octobre 2003 : Rapport du groupe d’inspection en Iraq : aucune arme de destruction massive n’a été découverte.

14 décembre 2003 : Arrestation de Saddam Hussein près de Tikrit.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique