Mercredi, 24 juillet 2024
Dossier > Arabie saoudite-Iran >

La vision chinoise de la paix

Nada Al-Hagrassy , Mercredi, 15 mars 2023

Deux semaines avant la reprise des relations entre Téhéran et Riyad, la Chine a présenté au monde son « Initiative pour la sécurité mondiale » basée sur six engagements. Focus.

La vision chinoise de la paix

Selon beaucoup d’analystes, le rapprochement entre l’Arabie saoudite et l’Iran est un succès pour la diplomatie chinoise, qui a présenté, il y a deux semaines, son plan pour promouvoir la paix mondiale. De quoi s’agit-il ? Le 21 février 2023, à l’occasion du premier anniversaire de l’opération militaire russe en Ukraine, le ministre chinois des Affaires étrangères, Qin Gang, a officiellement lancé « le document conceptuel sur l’Initiative pour la sécurité mondiale » lors du Forum Lanting tenu à Pékin. « Les pays du monde aujourd’hui sont confrontés à une variété de risques sans précédent, et la société humaine est prise dans un dilemme inédit avec multiples problèmes sécuritaires. La question est de savoir de quel type de sécurité le monde a besoin, et comment les différents pays peuvent parvenir à une sécurité commune », a-t-il déclaré. En effet, cette initiative repose sur « six engagements ». Premièrement, il s’agit d’adhérer à une vision commune et durable de la sécurité. Le deuxième axe porte sur le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays et le respect des choix indépendants, des voies de développement et des systèmes sociaux engendrés par les peuples indigènes. Le troisième axe consiste à défendre les objectifs et les principes de la Charte des Nations-Unies, tout en rejetant la mentalité de la guerre froide et « la confrontation entre les blocs ». Le quatrième engagement consiste à prendre au sérieux « les intérêts légitimes de tous les pays, car l’humanité est indivisible, et la sécurité d’un pays ne doit pas être promue au détriment de celle des autres ». Résoudre les différends et les conflits entre les Etats par « le dialogue et la consultation » est le cinquième principe cité dans le document, alors que le sixième est le maintien de la sécurité dans les domaines traditionnels et non traditionnels, ainsi que les défis mondiaux comme le terrorisme, le changement climatique, la cybersécurité et la biosécurité. Pour atteindre ces engagements, la Chine a exprimé sa volonté de mener une coopération bilatérale et multilatérale en matière de sécurité avec tous les pays et les organisations internationales et régionales dans le cadre de l’Initiative pour la sécurité mondiale. A cet égard, la Chine a identifié 20 points qui, selon elle, représentent des domaines de coopération prioritaires, comme la participation à l’élaboration d’un nouveau programme de paix, le soutien aux efforts des Nations-Unies pour renforcer la prévention des conflits et la consolidation de la paix, ainsi que le soutien des efforts des pays africains, ceux de la région du Moyen-Orient et les pays d’Amérique latine, des Caraïbes et des îles du Pacifique, pour résoudre leurs crises politiques, sécuritaires, économiques et environnementales.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique