Dimanche, 14 avril 2024
Dossier > Blé >

Des silos vieux de 7000 ans

Racha Darwich , Vendredi, 03 février 2023

Les Egyptiens sont le premier peuple au monde à avoir conçu l’idée de stocker les grains d’une manière scientifique pour les utiliser ultérieurement sans qu’ils se dégradent. Les silos remontent ainsi à plus de 7 000 ans.

Des silos vieux de 7 000 ans

Les silos à grains trouvés dans le temple de Ramesseum à Louqsor, qui ont été construits avec des dômes de boue, sont parmi les plus célèbres de l’Egypte Ancienne et de l’antiquité. Ils ont été utilisés pendant plus de 1 500 ans jusqu’à l’invasion romaine de l’Egypte. Ils suffisaient à nourrir l’Egypte, ainsi que tout l’Empire romain. « Les Romains avaient l’habitude d’appeler l’Egypte le silo du monde, parce que son blé et sa prospérité nourrissaient le monde entier à l’époque. Il y avait un silo dans chaque temple. Ils étaient construits en boue afin de permettre la ventilation des grains. Les Egyptiens ont aussi sanctifié le serpent à cause de son rôle dans l’élimination des souris qui menaçaient les grains dans les silos », explique l’égyptologue Francis Amin. Les silos avaient une forme conique et leur hauteur était légèrement plus grande que la longueur d’une personne afin de faciliter leur remplissage à travers une petite ouverture située à son sommet, alors que le sol des silos était recouvert d’une épaisse couche de miettes de pierre pour empêcher les souris de s’y infiltrer. En effet, le blé était l’une des cultures les plus importantes dans l’Egypte Ancienne susceptible de répondre à ses besoins alimentaires, alors que l’excédent était exporté vers le monde entier.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique