Mercredi, 17 juillet 2024
Egypte > Société >

L’Egypte suit à la minute la situation des pèlerins égyptiens au Hajj

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 19 juin 2024

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a créé une unité d’urgence 24h/24 pour suivre la situation des pèlerins égyptiens portés disparus en Arabie saoudite, et le rapatriement des corps des défunts

s
Les pèlerins musulmans se rassemblent pour effectuer la circumambulation d’adieu ou "tawaf", tournant sept fois autour de la Kaaba, le sanctuaire le plus saint de l’islam, à la Grande Mosquée de la Mecque. Photo : AFP

La mission égyptienne du tourisme pour le Hajj a rapporté, mardi 18 juin au soir, qu'elle avait réussi à retrouver 142 pèlerins égyptiens portés disparus alors qu'ils accomplissaient le Hajj en Arabie Saoudite, et à les rapatrier. Cependant, un pèlerin reste porté disparu, a déclaré à l'agence de presse égyptienne MENA le chef du comité de la mission touristique du Hajj, supervisant la recherche du défunt Ayman Abdel-Azim.

56 000 pèlerins égyptiens ont participé au Hajj cette année.

Un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères publié mardi soir a assuré que les appareils compétents du ministère redoublent d’efforts, en coopération avec les autorités du Royaume d'Arabie saoudite, dans la recherche des citoyens égyptiens portés disparus parmi les pèlerins et les personnes décédées signalées au cours de la saison actuelle du Hajj.

L'ambassade égyptienne à Riyad a de son côté envoyé une mission consulaire à La Mecque et dans les Lieux saints pour suivre l'évolution de la situation actuelle. Ils effectuent des visites d’inspection sur le terrain dans les hôpitaux et les centres médicaux où se présentent les citoyens égyptiens.

Toutes les mesures concernant le rapatriement des corps des pèlerins décédés, pour les familles qui le souhaitent, seront effectuées, ajoute le communiqué.

27 pèlerins égyptiens hospitalisés

De son côté le ministère de la Santé et de la Population a annoncé que 27 pèlerins égyptiens ont été transférés aux hôpitaux des Lieux saints d'Arafat et de Mina, lors de l'accomplissement des rituels du Hajj au premier jour de l'Aïd Al-Adha. L'un des pèlerins est ressorti suite à son rétablissement, tandis que les 26 autres reçoivent toujours les services médicaux nécessaires sous la supervision d'équipes médicales saoudiennes.

Le porte-parole officiel du ministère de la Santé et de la Population, Hossam Abdel Ghaffar, a assuré que les cliniques de la Mission médicale égyptienne du Hajj ont conduit des examens et fourni des traitements à 17 871 pèlerins égyptiens, dans des hôtels de La Mecque et de Médine, depuis le début de la saison du Hajj 2024.

Sur sa page officielle, le ministère égyptien de l’Intérieur a souligné qu’une source issue de la sécurité de la délégation égyptienne a affirmé avoir examiné les informations circulant sur les réseaux sociaux, selon lesquels deux femmes auraient été portées disparues après avoir atteint les lieux saints.

Après enquête, il est apparu que les deux femmes n'étaient pas enregistrées dans le système du portail égyptien unifié pour le Hajj et qu’elles étaient en visite privée au Royaume d'Arabie saoudite bien avant la saison du Hajj. L’une des deux femmes a en effet signalé son retour, assure le communiqué.

La source a également confirmé qu'il n'y avait eu aucune notification d'absence d'un des membres de la délégation égyptienne du Hajj.

La chaleur pointée du doigt

Selon l'AFP, au moins 550 pèlerins sont morts lors de cette saison du Hajj, en majorité des Egyptiens, en raison de la chaleur. Au moins 323 pèlerins égyptiens sont décédés, en majorité à cause de la chaleur, ont indiqué mardi à l'AFP deux diplomates arabes, sous couvert d'anonymat.

Ce pèlerinage annuel s'est déroulé en plein été dans l'une des régions les plus chaudes au monde, avec des températures atteignant les 51,8 degrés Celsius à La Mecque, la ville sainte de l'islam.

« Tous sont morts à cause de la chaleur », à l'exception d'un pèlerin qui a succombé après avoir été blessé lors d'un mouvement de foule, a déclaré l'un des diplomates, ajoutant que le chiffre total provenait de la morgue d'un hôpital dans le quartier Al-Muaisem de La Mecque.

Portés disparus

D'après l'AFP, des diplomates ont indiqué que 550 corps avaient été transportés à la morgue d'Al-Muaisem, l'une des plus importantes de La Mecque.

Selon un bilan établi par l'AFP, le nombre des morts égyptiens atteint 600, selon les signalements de différents pays qui, pour la plupart, ne précisent pas cependant le nombre exact de cas liés à la chaleur.

Les autorités saoudiennes avaient affirmé dimanche avoir traité plus de 2.000 pèlerins souffrant de stress thermique, sans fournir d'informations sur des décès.

Au moins 60 Jordaniens sont également morts, ont indiqué les diplomates, alors que le ministère jordanien des Affaires étrangères avait indiqué plus tôt mardi avoir délivré 41 permis d'inhumer à La Mecque.

Le Hajj, le plus grand rassemblement religieux au monde, est l'un des cinq piliers de l'islam, et les musulmans qui en ont les moyens doivent l'accomplir au moins une fois dans leur vie.

Toutefois, celui-ci subit de plus en plus les effets du changement climatique, a averti une étude saoudienne publiée en mai, selon laquelle les températures sur les sites sacrés augmentent de 0,4 degré Celsius tous les dix ans.

A Mina, près de La Mecque, on pouvait voir des pèlerins se verser des bouteilles d'eau sur la tête alors que des bénévoles distribuaient des boissons fraîches et des glaces.

Les autorités saoudiennes ont conseillé aux fidèles d'utiliser des ombrelles, de boire beaucoup et d'éviter de s'exposer au soleil durant les heures les plus chaudes de la journée.

Cependant, de nombreux rituels se font dehors et en pleine journée.

Nulle part où s'abriter 

Reflétant toutes les difficultés de cette mission religieuse sacrée, une vidéo de quelques secondes a beaucoup ému sur les réseaux sociaux en Egypte : on y voit une vieille femme égyptienne, bravant la chaleur et la longue route non goudronnée vers le mont Arafat, se protégeant la tête du soleil brûlant avec son sac à main pour accomplir son devoir religieux.

Magda Moussa âgée de 63 ans, interrogée par Al-Ahram, était accompagnée de ses deux fils pour son pèlerinage. Au moment de se rendre au mont Arafat, elle s’est retrouvée séparée d’eux, dans un autre bus. A cause de la forte affluence vers Mash'ar Arafat, son bus a été contraint de s’arrêter après avoir quitté la zone d'Aziziya après avoir parcouru à peine 600 mètres. Ne voulant pas manquer les rituels, Magda a pris la décision de poursuivre son trajet à pied, assurant : « Mon sentiment de joie était plus grand que toutes difficultés ».

Certains pèlerins ont dit avoir vu des corps gisant sur le bord de la route et des ambulances semblant parfois débordées.

Chaque année, des dizaines de milliers de pèlerins tentent de participer au Hajj sans autorisation officielle, ce qui leur interdit l'accès aux installations climatisées.

Ces pèlerins « se retrouvent sans nourriture, sans eau ou air conditionné pendant longtemps», relève un responsable égyptien du pèlerinage.

Selon lui, ils sont décédés « en raison de la chaleur parce que la plupart d'entre eux n'avaient nulle part» où s'abriter.

Plusieurs autres pays ont annoncé des morts cette année, comme la Tunisie, l'Indonésie, l'Iran ou le Sénégal.

Environ 1,8 million de fidèles ont pris part au Hajj cette année, dont 1,6 million venus de l'étranger, selon les autorités saoudiennes.

Unités d’urgence 

Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères a assuré que le consulat égyptien à Djeddah a mis en place une unité d’urgence travaillant 24 heures sur 24, pour recevoir les appels des citoyens ayant perdu contact avec leurs familles à La Mecque, à Médine ou dans les Lieux saints.

Le ministère a conseillé les personnes dont des proches ont disparu à La Mecque, à Médine et sur les lieux saints de pèlerinage, ou à celles qui souhaitent rapatrier des proches décédés, de contacter le ministère des Affaires étrangères.

Ils peuvent se rendre directement au siège du ministère, au 7, rue Lazoghly, premier étage du quartier Garden City du Caire, bâtiment Isis.

Ils peuvent joindre la salle des opérations aux numéros de téléphone suivants : (27923050 – 27923060 – 27942782 – 01006638814).

Une autre unité travaillant 24 heures sur 24 a également été mise en place par le secteur consulaire au sein du ministère égyptien des Affaires étrangères pour recevoir tous les appels des citoyens à la recherche de personnes disparues ou l'expédition des corps de leurs proches décédés. Les appels sont reçus au numéro suivant : 00966565702002.

 

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique