Dimanche, 16 juin 2024
Egypte > Société >

Au moins 10 personnes mortes et 6 portées disparues dans le naufrage d’un minibus transporté par un traversier à Guiza

Ahraminfo , Mardi, 21 mai 2024

Des traversiers de différentes tailles sont couramment utilisés pour transporter les citoyens d’une rive à l'autre du Nil. Ils sont l’unique moyen de transport dans certaines régions et sont surtout employés par les élèves des écoles et des ouvriers.

Nil
Une photo de dossier montrant les forces à la recherche d’individus disparus dans un ferry chaviré dans le Nil au village de Niklah dans le gouvernorat de Gizeh. Al-Ahram

Dix personnes ont trouvé la mort mardi et six autres sont portées disparues dans le naufrage d’un minibus transporté par un traversier à Guiza. 

Le ministère de la Santé a indiqué que trois ont été transférées aux hôpitaux Cheikh Zayed et Wardan et six ont été soignées sur le lieu de l'incident.

Il a ajouté que le nombre de victimes pourrait augmenter et que les opérations de secours se poursuivent. Huit ambulances sont stationnées sur les lieux.

Selon les médias, le microbus transportait un groupe de 20 jeunes filles lorsqu'il a plongé dans le Nil dans le village d'Abou Ghaleb à Gizeh.

Elles se trouvaient à bord du microbus qui se rendait au travail depuis le village de Manashi, à Gizeh, vers une entreprise d'exportation de produits agricoles au moment de l'accident.

Le microbus a été récupéré du Nil quelques heures après l'accident.

Des traversiers de différentes tailles sont couramment utilisés pour transporter les citoyens d’une rive à l'autre du Nil. Ils sont l’unique moyen de transport dans certaines régions et sont surtout employés par les élèves des écoles et des ouvriers.

Tous les passagers du minibus étaient de jeunes ouvrières. Les ambulances et les équipes de sauvetage se sont immédiatement rendues sur le lieu du naufrage et les fouilles continuent, selon le ministère de la Santé.

Le nombre exact de victimes et de survivants reste incertain.

Neuf jeunes filles ont été secourues et ont reçu des soins, selon des sources médicales.

La ministre de la solidarité sociale, Nevine Al-Kabbaj suit de près les évolutions de l’accident et a ordoné aux équipes du Croissant rouge égyptien de se rendre sur le lieu du naufrage, selon la page officielle du ministère.

« Des aides seront versées aux familles des morts et des blessés », précise le communiqué du ministère.

Un accident similaire avait eu lieu en février dernier également dans le gouvernorat de Guiza.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique