Samedi, 18 mai 2024
Egypte > Education >

Le français sera enseigné à partir du cycle préparatoire dans les écoles publiques dès l'année scolaire 2024/2025: ministre

Racha Darwich , Mardi, 26 mars 2024

Lancé en 2020, le projet TrèFLE pour la formation des professeurs de français sera maintenu et renforcé.

Children
Une école publique en Egypte. Photo: Al-Ahram

La langue française, sera enseignée comme deuxième langue étrangère à partir du cycle préparatoire dans les écoles publiques égyptiennes dès la prochaine année scolaire 2024/2025, a déclaré le ministre de l’Education et de l’Enseignement technique, Reda Hégazi, à l’issue d’une rencontre lundi 25 mars avec l’Ambassadeur de France en Egypte, Eric Chevallier. L’enseignement du français dans le système scolaire public, passera ainsi de 3 à 6 années.

De son côté, Chevalier a souligné la poursuite du programme TrèFLE, lancé en 2020 dans l’objectif de préparer professeurs et inspecteurs à l’enseignement du français. En 2024, au terme de la première phase du projet, 13 000 enseignants et cadres éducatifs auront bénéficié de ce programme.

« L’éducation est une priorité de notre coopération bilatérale. Nous souhaitons contribuer à former davantage de jeunes égyptiens dans des cursus francophones d’excellence. Le Français, parlé par plus de 320 millions de personnes dans le monde, est un atout pour accéder à l’emploi », a déclaré M. Chevallier sur la page officielle de l’Ambassade de France en Egypte.

TrèFLE est un projet financé par l’Agence Française de Développement (AFD), mené conjointement par France Education International (FEI), le réseau Canopé et l’Institut Français d’Egypte (IFE), en collaboration avec le ministère de l’Education et de l’Enseignement technique. Il va de pair avec la réforme curriculaire menée par le ministère et qui vise à développer l’enseignement des langues étrangères dans les écoles gouvernementales (cycles préparatoire et secondaire).

D’un cout total de 2 millions d’euros de dons du gouvernement français, le projet TrèFLE couvre l’ensemble des 27 gouvernorats d’Egypte permettant à 3 millions d’élèves d’apprendre le français dans les écoles gouvernementales.

Dans les écoles publiques égyptiennes, on estime à 12 000 le nombre de professeurs qui enseignent le français comme deuxième langue étrangère (LV2), et à 1000 ceux qui enseignent dans des écoles bilingues avec le français en LV1.

L’Egypte est un pays de longue tradition francophone. Ancien Secrétaire général de l’Onu, le diplomate égyptien Boutros Boutros-Ghali, a été le premier secrétaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) de 1997 à 2002.

La francophonie égyptienne, tout en conservant une place privilégiée, s'inscrit dans un contexte plurilingue où l'anglais est la langue des affaires. La langue française est souvent considérée comme une langue de l’élite, héritage du statut dont elle a joui au 19ème siècle et jusqu’aux années 50 où le français était alors la langue des milieux intellectuels et des salons littéraires.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique