Mardi, 16 juillet 2024
Egypte > Politique >

Encouragés par la libération du taux de change, un des plus grands bureaux de change connaît une hausse des recettes en devises

Hanaa Al-Mekkawi , Lundi, 18 mars 2024

Le flux des envois de fonds égyptiens à l’étranger sont revenus à leurs taux normaux suite à la libération du taux de change.

dollars
Livre égyptienne, livre sterling britannique et billets en dollars américains. Photo : AFP

Le président de la Misr Exchange Company Adel Fawzi a révélé, dimanche 17 mars, que le total des concessions en devises étrangères en faveur de la livre égyptienne a dépassé 1,1 milliard de livres égyptiennes auprès de sa compagnie, et ce depuis la décision de la Banque centrale de libéraliser le taux de change le mercredi 6 mars, selon le site de l’Organisme général de l’information. 


Misr Exchange est affiliée à Banque Misr, la deuxième plus grande banque publique. Elle a reçu dimanche en devises l'équivalent de 173 millions de livres. Le dollar représente la plus grande part, s’élevant à 66,4%, suivi de l’euro à 18%, le riyal saoudien à 12%, le dirham des EAU à 1,4%, la livre sterling à 1,2% et le reste des devises à 1%.

Fawzi estime que le retour des égyptiens au marché formel des devises est dû au fait que les prix officiels de ces dernières contre la livre sont devenus plus raisonnables. Selon lui, c’est tout à fait normal suite à l’élimination du marché parallèle vers lequel tous les transferts se dirigeaient.  La libéralisation du taux de change a donc permis au retour vers les canaux légitimes, à savoir les banques et les bureaux du change.

« Le prix actuel de la livre dans les banques, est actuellement plus élevé que le prix sur le marché parallèle. Cette libéralisation du taux de change aurait se faire depuis juin. Nous avons perdu plus de 10 milliards de dollars de ces transferts de fonds lorsque nous avons stabilisé le taux de change », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le taux du dollar à la Banque centrale nationale a enregistré 47,2027 livres pour l’achat et 47,3077 livres pour la vente.

Décision pertinente

Entre 2022 et 2023, les transferts de devises par les égyptiens résidant à l'étranger a baissé d’environ 10 milliards de dollars, soit 22 milliards de dollars contre 32 milliards de dollars, selon les chiffres de la Banque Centrale. « Ces 10 milliards de dollars sont allés vers le marché parallèle », explique Ali Al-Idrissy professeur de l'économie à l'Académie maritime.

Fitch Solutions, qui fait partie du groupe mondiale Fitch group, a pour sa part estimé qu’une une augmentation des envois de fonds des Égyptiens à l’étranger au cours de l’exercice financier 2023-2024 pourrait atteindre 10 %, suite à une baisse au cours de l’exercice précédent, estimé à 25,6 milliards de dollars, contre 23,3 milliards de dollars au cours de l’exercice 2022-2023.

Selon Al-Idrissi, le taux du dollar continuera à baisser pour atteindre 40 livres. Ceci est dû aux investissements étrangers en Egypte. Pour lui, le retour de capitaux spéculatifs, une option qu’il ne favorise pas contribuera également à une hausse des revenus en dollars de la banque centrale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique