Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Tension chez les ingénieurs

Samar Zaree , Mercredi, 07 juin 2023

L’assemblée générale extraordinaire du syndicat des Ingénieurs a été témoin de violences. Une enquête est en cours.

Tension chez les ingénieurs

Le syndicat des Ingénieurs a témoigné, le 30 mai, d’un incident sans précédent. Les ingénieurs s’étaient réunis pour voter pour ou contre le retrait de confiance du président du syndicat, mais des actes de violence ont éclaté durant le scrutin. Tout avait commencé dans le calme pourtant. Le vote était supervisé par un comité judiciaire et le quorum a été atteint. Mais après la fin du vote, et alors que le dépouillement des bulletins montrait que la majorité des ingénieurs rejetait la demande de retrait de confiance du président du syndicat, des inconnus ont attaqué les ingénieurs, détruisant les urnes et déchirant les bulletins de vote, ce qui a forcé la commission judiciaire à quitter les lieux refusant d’annoncer les résultats du vote.

Hossam Rizk, sous-secrétaire du syndicat, assure que celui-ci a récemment connu de nombreuses crises qui ont conduit à des appels au retrait de confiance du chef du syndicat, Tareq Al-Nabrawy. « La réunion de l’assemblée générale extraordinaire fait suite à la demande présentée par 1 960 membres du syndicat de retirer la confiance au président de l’établissement après une série d’accusations entre le président et plusieurs membres du conseil du syndicat, qui refusent les décisions unilatérales prises par Al-Nabrawy ».

Mais la plupart des ingénieurs ont refusé de retirer la confiance au chef du syndicat. La députée et vice-présidente du Parti démocratique égyptien, Maha Abdel-Nasser, a présenté une demande au procureur général pour ouvrir une enquête sur ce grave incident qui constitue un danger sans précédent. « Le dépouillement a montré que 90 % des ingénieurs rejettent le retrait de confiance, mais le résultat final n’a pas été officiellement annoncé à cause de ces événements », explique-t-elle.

De son côté, le chef du syndicat, Tareq Al-Nabrawy, a remercié les ingénieurs venus défendre l’indépendance de leur syndicat et dont le nombre a dépassé les 24 000. « Ceux qui ont appelé à la tenue de l’assemblée générale extraordinaire refusent l’indépendance du syndicat et tentent d’imposer une domination partisane sur ses décisions », affirme Al-Nabrawy.

Al-Nabrawy a été élu chef du syndicat des Ingénieurs en mars 2022. Il avait battu son rival, Hani Dahi, ancien ministre du Transport et ancien chef du syndicat.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique