Jeudi, 13 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

L’Egypte condamne la loi israélienne sur les colonies

Samar Al-Gamal , Mercredi, 22 mars 2023

L'Egypte a condamné l'approbation par la Knesset israélienne d'un projet de loi autorisant le retour des colons dans des colonies démantelées en 2005 en Cisjordanie.

L’Egypte condamne la loi israélienne sur les colonies

Le gouvernement égyptien a fermement condamné l'approbation par la Knesset israélienne d'un projet de loi permettant le retour des colons dans quatre colonies des territoires palestiniens occupés.

En 2005, Israël s’était retiré unilatéralement de la bande de Gaza, évacuant les colonies juives dans ce territoire palestinien, ainsi que quatre colonies du nord de la Cisjordanie, dans les environs de Naplouse.

La nouvelle législation annule une partie importante de la loi de désengagement et permet aux colons juifs de revenir au nord de la Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

« Toute activité de colonisation est illégale et dépourvue de légitimité, ce qui est confirmé par les décisions de la légitimité internationale et les règles du droit international », a déclaré le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué mercredi. Toute l'entreprise de colonisation israélienne en Cisjordanie est jugée illégale par l'Onu au regard du droit international. De telles décisions et législations « compliquent davantage le climat politique et sécuritaire dans les territoires palestiniens occupés », a ajouté le communiqué.

Le Caire estime encore que de telles mesures « entravent les efforts en cours pour parvenir à la paix entre les parties palestinienne et israélienne et attisent la colère du peuple palestinien ».

La décision israélienne intervient 48 heures après un engagement d’Israël, lors d’une réunion avec les Palestiniens à Charm Al-Cheikh, de « suspendre les discussions sur de nouvelles constructions de colonies pendant quatre mois et de cesser les plans de légaliser les avant-postes des colonies non autorisées pendant six mois ».

Dans un geste très rare, le département d’Etat a convoqué l’ambassadeur d’Israël à Washington.

Les Etats-Unis se sont également dits « extrêmement préoccupés » par le vote au parlement israélien.

Ces modifications législatives « sont particulièrement provocatrices et contre-productives. Elles entravent nos efforts pour restaurer un peu de calme alors que nous entrons dans les périodes du Ramadan et des célébrations de Pâques », a déclaré le porte-parole adjoint du département d’Etat, Vedant Patel.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique