Mardi, 16 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > L'invité >

Ihab Abdel-Rahmane : J’espère que la ville de Shanghai me sourira aux Mondiaux comme en 2014

Doaa Badr, Mardi, 12 mai 2015

Ihab Abdel-Rahmane, 1er au classement mondial du lancer de javelot en 2014, débute la saison internationale le 15 mai, en disputant la Ligue de diamant d’athlétisme de Doha. Entretien.

Ihab Abdel-Rahmane
Ihab Abdel-Rahmane, 1er au classement mondial du lancer de javelot en 2014.

Al-Ahram Hebdo : Le 15 mai pro­chain débutera officiellement la majeure compétition d’athlé­tisme, la Ligue de diamant avec le meeting de Doha. Etes-vous prêt pour la saison ?

Ihab Abdel-Rahmane : Bien sûr. Cette année, j’ai bien programmé la saison pour atteindre ma forme au début de la Ligue de diamant. Ce meeting sera d’une grande importance pour moi, car les meilleurs ath­lètes du monde seront présents. Il faut savoir que la concurrence sera très forte, mais je vais faire de mon mieux pour réaliser une bonne performance afin de débuter la saison en force.

— Comment était la préparation de la saison ?

— J’ai commencé ma préparation en décembre dernier avec un stage en Finlande, sous la houlette de mon entraîneur finlandais, Petteri Pironen. Ensuite, au mois de février, je suis parti avec lui en Afrique du Sud jusqu’à la mi-mars. Puis, je suis rentré en Egypte pour disputer les Championnats d’Egypte où j’ai réalisé un record de 81,41 m. Mon but était d’assurer l’or. Me contentant de ce record, je n’ai pas poursuivi mes essais. Après les Championnats d’Egypte, je suis parti, avec la sélection nationale, à Manama, à Bahreïn, pour disputer les Championnats arabes. Une compétition considérée comme une étape de préparation. C’était comme un entraînement pour moi. J’ai décroché l’or aussi. Le record que j’ai enregistré (80,72 m) m’a permis de me classer à la 16e place au classement mon­dial de l’année 2015. Mais il faut savoir que ce classement changera totalement après le meeting de Doha qui sera le début officiel de la saison.

— Comment s’est déroulée votre prépa­ration avec l’entraîneur finlandais ?

— Premièrement, il faut savoir que c’est le même entraîneur que l’année dernière, et c’est la Fédération égyptienne présidée par Walid Atta qui paye son salaire. Petteri Pironen prend en charge plusieurs athlètes d’un très haut niveau tels que Tero Pitkamaki, l’un des meilleurs athlètes finlandais qui possède un record de 86,63 m en javelot, et le Kényan JuliusYego, champion d’Afrique en titre au javelot. Yego m’a battu lors des derniers Championnats d’Afrique. Donc, je m’entraîne avec les meilleurs lanceurs du javelot et sous la houlette d’un des meilleurs entraîneurs au monde. Mohamad Naguib, directeur tech­nique de la sélection égyptienne, suit de très près mon programme de préparation.

— Voulez-vous nous parler en détail de votre programme ?

— Après une réunion avec le directeur tech­nique égyptien, l’entraîneur finlandais et le président de la Fédération égyptienne, nous avons élaboré un programme détaillé et précis avec des étapes et des buts fixes. Au début, la préparation était concentrée sur les points de faiblesse en corrigeant certaines fautes tech­niques, comme par exemple le block. Ceci tout en travaillant sur l’état physique. Mon but était d’arriver à ma forme en mai et non pas avant. Il faut savoir que la saison interna­tionale débute en mai et la qualification olym­pique débute, elle aussi, en mai. Donc, mon premier but est de réaliser le minimum requis par la Fédération internationale pour la quali­fication olympique et les Championnats du monde 2015 à partir de mai. Aujourd’hui, on peut dire que j’ai atteint ma maturité. Je dois être conscient de ma progression et de mes buts. Je ne dois pas faire plus d’efforts qu’il n’en faut. Je dois économiser mes efforts pour les événements les plus importants.

— En 2014, vous étiez le numéro 1 mon­dial, êtes-vous capable de rééditer cet exploit cette saison ?

— Bien sûr, nous sommes encore au début de la saison. En fait, la saison dernière était idéale pour moi. Avec un lancer de 89,21 m, le 18 mai 2014 au meeting de Shanghai (Chine), 2e étape de la Ligue de diamant d’athlétisme, j’ai réalisé la meilleure perfor­mance mondiale depuis 3 ans. Ce record m’a permis d’occuper la première place au classe­ment mondial de la saison, tout en devenant le 13e meilleur performeur de tous les temps. Personne n’avait lancé le javelot aussi loin depuis le 14 août 2011 et les 90,61 m du Norvégien Andreas Thorkildsen. Cette saison, je compte rééditer cet exploit.

— Quel est votre but cette saison ?

— J’ai plusieurs buts à réaliser. Premièrement, je veux réaliser le record minimum pour la qualification aux Jeux olympiques 2016 et aux Championnats du monde 2015. Le record est de 81 m, facile à réaliser. Mon deuxième but est de battre mon record personnel réalisé l’année dernière (89,21m) et de devenir le numéro 1 mondial. Enfin, mon objectif principal de l’année est de remporter une médaille aux Championnats du monde qui auront lieu en août prochain à Shanghai. J’espère que la ville de Shanghai me sourira aux Mondiaux, comme elle l’a fait lors de la Ligue de diamant l’année der­nière, lorsque j’ai réalisé la meilleure perfor­mance de l’année.

Doha accueille les meilleurs du monde

La saison 2015 de la Ligue de diamant d’athlétisme ressemble aux précédentes, avec 14 étapes entre le printemps et l’été, une ouverture à Doha, le 15 mai, et les deux traditionnelles finales à Zurich et Bruxelles. La lutte s’annonce très serrée à Doha (Qatar), le 15 mai. 13 champions olym­piques en titre et 10 actuels champions du monde débuteront la saison avec la Ligue de diamant de Doha. Il s’agit exactement de 16 médaillés d’or olympiques et de 25 champions du monde, en plus des 11 vain­queurs de la Ligue de diamant 2014.

Un grand nombre d’entre eux sera pré­sent dans les épreuves du sprint. L’Américaine Allyson Felix, championne olympique du 200 m, du 4x100 et 4x400, sera l’une des stars de ce meeting. Elle sera accompagnée de sa compatriote Tianna Bartoletta, en saut en longueur. Quant à la championne du monde en salle, Francena McCoroy, et la championne olympique Sanya Richards-Ross, elles seront en concurrence dans le 400 m. La championne olympique du 400 m haies, Felix Sanchez, et la championne olympique du 100 m haies, Sally Pearson, seront, elles aussi, présentes.

Chez les hommes, Mo Farah, le champion olympique et champion du monde britan­nique du 5 000 m et 10 000 m, sera la vedette à Doha sur le 3 000 m.

Dans les épreuves de lancer, la liste des champions olympiques comporte les noms de Keshorn Zalcott de Trinindad et Tobago et le Croate, Sandra Perkovic, numéro 1 mondial en disque.

Parmi les champions du monde qui seront présents aussi, il y aura le Kényan Asbel Kiprop sur 1 500 m.

En somme, la saison de la Ligue de dia­mant s’annonce très forte.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique