Lundi, 20 mai 2024
Société > Au quotidien >

Partenariat Egypte-HCR pour l'intégration des jeunes réfugiés

Rim Darwich , Jeudi, 15 février 2024

Le ministère égyptien de la Jeunesse et des Sports collabore avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour faciliter l'intégration sociale et professionnelle des jeunes réfugiés en Egypte, alignant sport, éducation, et opportunités d'emploi.

HCR
Des jeunes Soudanais dans un centre de jeunesse Photo: Portail du ministère de la Jeunesse et des Sports

Le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Haut Commissariat des Réfugiés (HCR) ont formalisé leur coopération par un mémorandum d'entente signé jeudi 15 février, révèle la page officielle du ministère. Cet accord vise à améliorer les conditions de vie des jeunes réfugiés. Les deux parties ont souligné la nécessité de faciliter l'intégration des jeunes réfugiés dans la société égyptienne, notamment par le biais du sport, des programmes de formation professionnelle, et des mesures de réhabilitation pour augmenter leurs chances de trouver un emploi.

L'accord avec le HCR est conçu pour encourager l’intégration sociale des jeunes afin de leur permettre de tisser des liens, d'échanger des expériences et de cultiver le sentiment d'appartenance.

En 2022, le partenariat entre le ministère et le HCR a permis la création de huit centres numériques dans les centres de jeunesse fréquentés par des réfugiés et de jeunes Egyptiens, leur offrant l'accès à des cours en ligne via la plateforme mondiale Coursera, une initiative financée par le gouvernement des Pays-Bas.

L'Egypte, accueille officiellement 517 000 réfugiés de 62 nationalités. 473 000 sont enregistrés selon le HCR. Ce chiffre augmente quotidiennement depuis le début de la guerre civile au Soudan en avril 2023. La majeure partie des réfugiés sont soudanais. Les Syriens, fuyant la guerre civile dans leur pays, forment le deuxième contingent. Le nombre de Syriens enregistrés auprès du HCR a grimpé de 12 800 en 2012 à plus de 153 000 en 2023, bien que ce chiffre soit vraisemblablement en dessous de la réalité. Le HCR indique que, face à la crise en Syrie et au Soudan, l'Egypte accueille le plus grand nombre de réfugiés et demandeurs d'asile de son histoire.

Signataire de la Convention de Genève de 1951 et de la convention de l'Union africaine de 1969 sur les réfugiés, l'Egypte a conclu un protocole d'accord avec le HCR, présent dans le pays depuis 1954, pour assurer une gamme complète de services aux réfugiés, couvrant notamment leur statut légal.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique