Vendredi, 19 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Au quotidien >

Sahar Sakkout : Creative Egypt est devenue la première marque déposée de l’artisanat égyptien

Mardi, 28 septembre 2021

3 questions à Sahar Sakkout, ex-directrice du programme de développement durable au Centre de modernisation industrielle, sur les stratégies de coopération avec le secteur de l’artisanat.

Sahar Sakkout

Al-Ahram Hebdo : Creative Egypt vient de fermer ses portes au centre commercial Cairo Festival City, et avant cela à Omar Effendi. Pourquoi ? Et où ces oeuvres seront-elles désormais exposées ?

Sahar Sakkout : De 2006 à 2010 des expositions artisanales annuelles ont eu lieu. En 2015, l’ancien premier ministre Ibrahim Mehleb avait soutenu le secteur de l’artisanat en programmant une exposition permanente à Omar Effendi, branche de Mohandessine, afin de résoudre le problème de stratégie marketing et faciliter les ventes. Ensuite, les artisans ont été déplacés à Cairo Festival City à Tagammoe, où le pouvoir d’achat est plus important. Actuellement, le centre étudie des stratégies pour répartir les points de vente dans plusieurs endroits de la capitale, touristiques ou autres. L’objectif est d’atteindre une plus large clientèle. Creative Egypt a donc toujours autant d’amateurs. Depuis son lancement, l’exposition Creative Egypt est devenue la première marque déposée du secteur de l’artisanat.

— Justement, comment Creative Egypt est devenue la première marque déposée dans le secteur de l’artisanat ?

— Parmi la douzaine de secteurs en activité, le Centre de modernisation industrielle dépendant du ministère de l’Industrie soutient celui de l’Artisanat depuis 2006. Il apporte un appui technique à toutes les activités artisanales afin d’améliorer la qualité des articles fabriqués par les artisans tout en les encourageant à utiliser des matières écologiques qui ne nuisent ni à la santé ni à l’environnement. On leur montre aussi comment faire de l’innovation.

— Quel rôle joue le Centre de modernisation industrielle en coopération avec Creative Egypt ?

— Le centre aide les artisans à acquérir ou développer leurs compétences, car le secteur d’activité de l’artisanat compte environ 2 millions d’individus et c’est un domaine qui demande à nourrir l’esprit de l’artiste pour assurer son existence. Le centre donne des cours aux artisans pour améliorer leurs compétences et créer de nouveaux produits tout en assurant la qualité. On leur apprend également comment faire une bonne description de leurs produits sur les réseaux sociaux afin de réaliser des ventes en ligne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique