Dimanche, 23 juin 2024
Société > Mode de vie >

Mode: le français Beaumanoir reprend les activités de Boardriders (Quicksilver) en Europe de l'Ouest

AFP , Mercredi, 05 juin 2024

s
Cette vue générale montre un magasin de la marque Boardriders à Capbreton, dans le sud-ouest de la France. Photo : AP

Le groupe de mode français Beaumanoir a annoncé mercredi l'acquisition des activités et de l'exploitation des marques américaines de Boardriders (Quiksilver, Billabong, Roxy, DC Shoes, Element, RVCA) en Europe de l'Ouest, avec au préalable un plan social prévoyant la suppression de 164 postes en France.

Les marques concernées sont depuis 2023 la propriété du groupe américain Authentic Brands Group et le restent, Beaumanoir les gérant et les distribuant désormais en Europe de l'Ouest.

Avec cette opération, Beaumanoir diversifie son portefeuille "avec l'intégration de sept marques reconnues du secteur +outdoor+" et "accroît sa présence sur le territoire français mais également au niveau européen", s'est-il félicité dans un communiqué.

"Sur les 700 et quelque personnes travaillant au siège (européen) de Saint-Jean-de-Luz (sud-ouest de la France, ndlr), nous tâchons d'en sauvegarder 500, n'ayant plus que le tiers de l'activité qui s'y faisait", a détaillé Roland Beaumanoir, fondateur du groupe, dans un entretien à l'AFP.

Le plan social "n'est nullement lié aux négociations avec le Groupe Beaumanoir", a insisté la communication de l'entreprise bretonne, qui évoque la "suppression de 164 postes" et la "création de 44 postes", soit un solde net de 120 postes supprimés.

Le siège "ne sera pas rapatrié à Saint-Malo", en Bretagne, où Beaumanoir est basé.

A Saint-Jean-de-Luz, "nous allons porter le chapeau d'un plan social qui nous est financé par les Américains", a-t-il précisé, évoquant "un événement un peu douloureux, bien connu des autorités de la région, de la mairie, du préfet".

Quant au bureau d'achat de Boardriders basé à Hong Kong, il "sera réduit mais gardé", a dit Roland Beaumanoir à l'AFP.

Interrogée par l'AFP sur le sort du millier de salariés en magasins, la communication de Beaumanoir a précisé que le plan social "mené par Boardriders ne concerne que le périmètre du siège de Saint-Jean-de-Luz. L'ensemble des emplois en magasins est sauvegardé".

Beaumanoir, dont le chiffre d'affaires s'est élevé à 2 milliards d'euros en 2022, emploie plus de 15.000 personnes dans le monde et gère plus de 2.000 points de vente, dont des magasins Cache Cache, Bréal, Bonobo, Morgan et Caroll.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique