Mardi, 23 juillet 2024
Sports > Sports >

Nagelsmann prolonge avec la sélection d'Allemagne, le Bayern perd son candidat

AFP , Vendredi, 19 avril 2024

s
L’entraîneur-chef allemand Julian Nagelsmann. Photo : AFP

Julian Nagelsmann (36 ans) a prolongé vendredi son contrat de sélectionneur de l'équipe d'Allemagne jusqu'au Mondial-2026, claquant la porte au nez du Bayern Munich qui souhaitait, selon la presse allemande, en faire son entraîneur la saison prochaine.

"C'est une décision du coeur. C'est un immense honneur d'entraîner la Nationalmannschaft et de pouvoir travailler avec les meilleurs joueurs du pays. Ensemble, nous souhaitons avoir du succès pour l'Euro à domicile", a expliqué Nagelsmann, cité dans le communiqué de la DFB.

L'Allemagne accueille l'Euro-2024 du 14 juin au 14 juillet, avec un match d'ouverture entre le pays hôte et l'Écosse à l'Allianz Arena à Munich.

Nagelsmann, dont le contrat avec la fédération allemande (DFB) expirait après le tournoi continental, a décidé de prolonger de deux années son bail à la tête de la sélection.

"Après cela, je me réjouis de relever, ensemble avec mon staff, le défi de la Coupe du monde", a ajouté le Bavarois. Dans la foulée de l'Euro, l'Allemagne jouera la phase de groupes de la Ligue des nations 2024/25 en septembre, en octobre et en novembre, alors que les qualifications de la zone Europe pour le Mondial-2026 aux États-Unis, au Mexique et au Canada, doivent débuter en mars 2025.

Fin septembre 2023, Julian Nagelsmann avait été appelé au chevet d'une sélection à l'agonie. Deux semaines plus tôt, l'Allemagne avait coulé contre le Japon à domicile (4-1), un revers qui avait eu pour conséquence la mise à l'écart du sélectionneur de l'époque, Hansi Flick, une première dans l'histoire de la Mannschaft.

Après l'intérim assuré pour un match par Rudi Völler contre la France (victoire 2-1), la DFB avait jeté son dévolu sur Nagelsmann.

La liste du Bayern se réduit

Les résultats de l'Allemagne ont commencé à s'améliorer lors de la fenêtre de mars, avec des choix forts imposés par Nagelsmann, grand artisan du retour sous le maillot de la Mannschaft de Toni Kroos.

Les victoires en France (2-0) et contre les Pays-Bas (2-1), ont ravivé l'espoir des supporters, à moins de trois mois du match d'ouverture de l'Euro-2024.

"Avant même les récents succès en matches amicaux, nous étions absolument convaincus de Julian Nagelsmann. Mais ils ont une nouvelle fois montré l'enthousiasme que Julian et son équipe peuvent ranimer en Allemagne", a souligné le directeur sportif de la sélection, Rudi Völler, qui forme un binôme en osmose avec Nagelsmann.

La prolongation de Völler à son poste jusqu'au Mondial-2026 il y a une dizaine de jours avait été les prémices d'une prolongation de Nagelsmann.

Sa décision complique un peu plus la tâche du Bayern Munich, en quête d'un successeur à Thomas Tuchel, contraint par la direction bavaroise au départ à l'été 2024, son contrat initial ayant été raboté d'une saison après une série de résultats négatifs en février.

Selon la presse allemande, le Bayern avait d'abord fait de Xabi Alonso sa priorité. Mais l'Espagnol de 42 ans, sous contrat avec le Bayer Leverkusen jusqu'en 2026 et également cible de Liverpool, avait mis fin aux rumeurs d'un éventuel départ dès l'été 2024, en annonçant fin mars qu'il restera bien sur le banc du Werkself la saison prochaine.

Le Bayern avait alors ciblé, selon les médias allemands, Julian Nagelsmann, pourtant mis à l'écart par la direction munichoise il y a un peu plus d'un an, fin mars 2023, au moment d'aborder les semaines cruciales d'avril et mai. Il avait été remplacé par Thomas Tuchel, apprenant le choix du Bayern par médias interposés.

Parmi les potentiels successeurs de Tuchel, figure l'entraîneur italien du club anglais de Brighton, Roberto De Zerbi, dont le nom est celui prononcé le plus souvent dans les médias.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique