Dimanche, 21 avril 2024
Sports > Sports >

CAN: un plateau tout neuf pour les quarts, le Nigeria favori

AFP, Jeudi, 01 février 2024

Le Nigeria de Victor Osimhen a fait la plus forte impression parmi les huit quart de finalistes de la Coupe d'Afrique des nations, un plateau entièrement renouvelé par rapport à 2022 dans une compétition fatale aux favoris.

s
Le Nigérian Ademola Lookman célèbre avec ses coéquipiers après avoir marqué son premier but lors du match de football des huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations entre le Nigeria et le Cameroun. Photo : AP

Révolution africaine. La plupart des cadors ont déjà disparu, comme les cinq mondialistes de 2022, Maroc, Tunisie, Cameroun, Ghana et Sénégal, en outre tenant du titre.

L'Algérie a sauté dès le premier tour pour la seconde fois d'affilée, et l'Égypte et ses sept étoiles n'est plus là non plus. Premier demi-finaliste mondial du foot africain, le Maroc a été éliminé en 8e par l'Afrique du Sud (2-0).

Assumant pour leur part leur statut, les "Super Eagles" ont surclassé le Cameroun (2-0) au même stade. Osimhen, élu meilleur joueur d'Afrique en 2023, semble habité par le désir d'inscrire son nom au palmarès.

Le buteur de Naples et son équipe partent favoris face à l'Angola, vendredi (18h00) à Abidjan, mais les "Palancas Negras" ont énormément progressé sous la direction du Portugais Pedro Gonçalves, sélectionneur depuis 2019, et possèdent un duo d'attaque efficace, Gelson Dala (4 buts)-Mabululu (3 buts).

Quatre nuls pour la RD Congo

Le second favori est la Côte d'Ivoire, portée par la foi des survivants après avoir été miraculée du premier tour. Elle a trouvé un nouvel élan en sortant le Sénégal (1-1, 5 t.a.b. à 4) et croit à nouveau en ses chances de titre.

En face, le Mali et son habile numéro 10 Kamory Doumbia espèrent vaincre le signe indien: les "Éléphants" ivoiriens l'ont battu trois fois sur trois en CAN. Les "Aigles" comptent sur le soutien de la forte diaspora malienne à Bouaké, lieu du quart de finale samedi (18h00), au milieu de la marée orange.

Les deux autres affiches promettent des demi-finalistes surprise, dans cette CAN qui a renversé la table.

Le sélectionneur français de la République Démocratique du Congo, Sébastien Desabre, parlait de "reconstruction" avant le tournoi, voilà son équipe en course pour une demi-finale sans avoir gagné un seul match: quatre nuls et une séance de tirs au but remportée face à l'Égypte (1-1, 8 t.a.b. à 7).

La puissance physique de la RDC va se mesurer vendredi (21h00) à la Guinée de Kaba Diawara, qui a beaucoup progressé dans le jeu mais manque encore d'efficacité: le "Syli national" (Syli signifie Éléphant) n'a marqué que trois buts en quatre rencontres.

Enfin le Cap-Vert et l'Afrique du Sud ont déjoué tous les pronostics. Les "Tubarões Azuls" (les Requins Bleus) travaillent sur le fond comme d'autres sélections, avec le même entraîneur depuis 2020, Pedro Leitao Brito "Bubista", et un effectif stable dont les points forts sont le buteur puissant Bebé, l'animateur Ryan Mendès, ancien de Lille et Monaco et le gardien Vozinha.

L'Afrique du Sud elle s'appuie, quant à elle, sur une équipe-type presque entièrement composée de joueurs des Mamelodi Sundowns, une des meilleures équipes d'Afrique, et un sélectionneur expérimenté, Hugo Broos. Le Belge a déjà remporté la CAN en 2017, avec le Cameroun. Et il ne partait pas du tout favori à l'époque...

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique