Mardi, 28 mai 2024
Sports > Sports >

L'international marocain du PSG Achraf Hakimi confronté à une femme qui l'accuse de viol

Vendredi, 08 décembre 2023

Le parquet français de Nanterre tient une confrontation, vendredi 8 décembre, entre le footballeur marocain du Paris SG, Achraf Hakimi et la femme qui l'avait accusé en mars dernier de l'avoir violée, selon l’AFP.

S
Photo : AP

Le défenseur international marocain du Paris SG, Achraf Hakimi, a été confronté vendredi à une femme qui l'accuse de viol, a indiqué le parquet de Nanterre à l'AFP.

« Ce matin s'est tenue une confrontation entre le mis en examen et la victime » de 24 ans qui l'avait accusé en mars dernier de l'avoir violée quelques jours plus tôt, a précisé le ministère public.

Le joueur était absent d'un entraînement du PSG vendredi matin pour « raison personnelle », selon un communiqué du club.

Cette confrontation intervient quelques jours seulement avant un match décisif en Ligue des champions pour le club parisien, qui doit absolument gagner à Dortmund mercredi pour assurer sa place en huitième de finale.

Le 3 mars 2023, Achraf Hakimi avait été mis en examen pour viol par un juge d'instruction et placé sous contrôle judiciaire.

Quelques jours plus tôt, une jeune femme l'avait accusé de l'avoir violée le samedi précédent chez lui à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

« Ma cliente maintient l'ensemble de ses déclarations et s'est constituée partie civile dans ce dossier », a assuré à l'AFP l'avocate de la victime Me Rachel-Fleur Pardo.

En mars, selon une source policière, la jeune femme avait raconté avoir fait la connaissance d'Achraf Hakimi en janvier sur le réseau social Instagram et s'être rendue samedi chez lui dans un VTC commandé par le joueur.

Elle affirme qu'Achraf Hakimi l'a embrassée et a commis des attouchements sans son consentement, avant de la violer, a ajouté la source policière. Parvenant à le repousser, elle dit qu'une amie, contactée par SMS, est venue la récupérer.

L'avocate du joueur Fanny Colin avait alors assuré que les accusations étaient « fausses ».

Sa mise en examen lui a offert « enfin la possibilité de se défendre », avait fait valoir son conseil dans un communiqué, et notamment de "prendre connaissance du dossier".

Le joueur « dément fermement » les accusations et a « été l'objet d'une tentative de racket » dans cette affaire, assénait-elle alors.

Achraf Hakimi, cadre de l'équipe du Maroc demi-finaliste du Mondial-2022 au Qatar, est considéré comme l'un des meilleurs arrières droits au monde et a été nommé début décembre pour le prix du meilleur joueur africain.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique