Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

En route vers les JO

Marianne Youssef , Vendredi, 24 novembre 2023

Avec une médaille d’or à Athènes et une d’argent à Budapest, le nageur Abdelrahman Sameh semble en bonne posture pour les prochains JO de Paris.

	En route vers les JO
Abdelrahman Sameh se prépare ardemment aux Championnats du monde qualificatifs aux JO de Paris prévus en février.

Avec un temps de 23 :04, le nageur Abdelrahman Sameh, 23 ans, remporte la médaille d’or au 50 m papillon et termine loin devant l’Australien Isaac Cooper (23 :19) et l’Américain Michael Andrew (23 :32) lors de la Coupe du monde d’Athènes. Une semaine plus tard, il remporte une médaille d’argent au 50 m papillon avec un temps de 23 :13 lors de la Coupe du monde de Budapest. Après sa victoire, Abdelrahman a déclaré : « Je suis très fier de ma victoire. Cependant, je ne peux pas célébrer ma médaille d’or alors que mes frères sont tués chaque jour en Palestine ».

Cependant, il a de quoi être fier. Ces deux Coupes du monde sont des étapes importantes pour se préparer aux Championnats du monde de Doha, prévus en février prochain, et qui sont qualificatifs aux Jeux Olympiques (JO) de Paris en 2024.

Abdelrahman Sameh a découvert les bassins dès l’âge de 4 ans au club Al-Tawfiqiya au Caire, suite à un conseil médical, pour soigner ses problèmes respiratoires. « Au début, c’était pour moi un moyen de traitement, mais avec le temps, je suis tombé amoureux de ce sport. J’ai décidé de poursuivre l’entraînement avec l’équipe du club », raconte-t-il. A l’âge de 14 ans, Abdelrahman remporte la première médaille aux Championnats d’Al-Guiza. En 2016, il bat le record égyptien lors de la Coupe d’Egypte et intègre la sélection hommes. « Mon premier exploit international était en 2017, lors des Championnats du monde juniors où j’ai été classé 7e. C’était pour moi un vrai exploit, car il s’agit de ma première participation internationale », ajoute Abdelrahman. En 2018, il commence à se faire remarquer aux bords des bassins et enchaîne les victoires. Il remporte une médaille d’argent aux Jeux méditerranéens et 4 médailles d’or aux Championnats d’Afrique juniors. Il rafle une médaille de bronze en 50 m nage libre lors des Jeux olympiques des jeunes de Chine et se place 6e en 50 m papillon. Il remporte deux médailles d’or et une de bronze aux Championnats d’Afrique. Après avoir obtenu son bac en 2018, Abdelrahman décide de se donner toutes les chances pour compter un jour parmi les nageurs professionnels. Il cherche une bourse aux Etats-Unis afin de pouvoir progresser davantage. « J’ai décidé de continuer mes études universitaires aux Etats-Unis, car là-bas, je bénéficie d’horaires aménagés. Le système d’entraînement est totalement différent, car il permet à l’athlète de bien se concentrer et d’organiser son temps. En Egypte, j’étais un peu dispersé entre l’entraînement et les études, mais dans mon université, la natation est considérée comme une matière faisant partie des études », explique Abdelrahman.

En effet, les résultats de ce jeune nageur sont le fruit de longues années de travail. Depuis qu’il pratique la natation, il suit un système bien précis : il fixe ses buts et il travaille pour les réaliser. « La natation est un sport de records, basé sur la science et des méthodes strictes. Il est certain que mon séjour aux Etats-Unis m’a permis d’atteindre ce niveau professionnel, puisque pendant mes années d’étude, ma journée est très organisée entre l’entraînement, les études et les compétitions. Tout est planifié et appliqué à la lettre, ce qui a contribué à améliorer mon niveau », explique-t-il.

Avant les Championnats du monde en février, Abdelrahman doit travailler ardemment. Ainsi, les mois prochains, le jeune nageur concentrera ses efforts pour la préparation à ces Championnats. « Je vais bosser avec mon entraîneur pour être à la hauteur d’un tel événement. Je suis à la lettre un système physique, mentale et nutritionnel pour être en bonne forme. Je participerai aussi à de nombreuses compétitions et stages pour me mettre en forme », conclut-il.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique