Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Lutte : Un pas vers Paris 2024

Doaa Badr , Jeudi, 25 mai 2023

Avec 23 médailles, dont 11 d’or, l’Egypte a réalisé une bonne performance aux Championnats d’Afrique de lutte seniors qui se sont achevés le 20 mai à Hammamet en Tunisie.

Lutte : Un pas vers Paris 2024
Samar Hamza a remporté son 6e titre africain et Kisho retourne en force.

La sélection nationale de lutte a bien clôturé les Championnats d’Afrique qui se sont déroulés du 15 au 20 mai à Hammamet en Tunisie, en décrochant 23 médailles : 11 d’or, 8 d’argent et 4 de bronze dans les 3 catégories des Championnats (lutte gréco-romaine, lutte libre et lutte féminine).

L’Egypte a connu une fin exceptionnelle des Championnats d’Afrique de lutte. Lors de la dernière journée consacrée à la lutte libre, les 10 lutteurs égyptiens de style libre ont dominé la compétition. Avec 5 médailles d’or, 3 d’argent et 2 de bronze (10 au total), l’Egypte a accumulé 215 points, assurant le titre par équipe. La Tunisie, pays hôte, a terminé 2e avec 173 points, tandis que l’Algérie a pris la 3e place avec 129 points. Cette performance marque une amélioration par rapport à l’année dernière où l’Egypte n’avait remporté que 4 médailles d’or et avait terminé avec un total de 195 points. Notamment deux des médaillés d’or de 2022 ont défendu avec succès leurs titres. A l’issue de la compétition gréco-romaine des Championnats d’Afrique, l’Algérie et l’Egypte ont chacune remporté 5 médailles d’or. Cependant, l’Algérie est devenue championne par équipe avec un total de 210 points, dépassant les 200 points de l’Egypte qui s’est classée 2e avec 5 médailles d’or, 3 d’argent et une de bronze (9 médailles au total). La décision de l’Egypte de ne pas aligner un lutteur dans la catégorie des 55 kg s’est avérée être un préjudice important. En lutte féminine, l’Egypte s’est classée à la 3e place avec 110 points derrière le Nigeria, première avec 230 points, et la Tunisie 2e avec 179 points. Les Egyptiennes ont décroché une médaille d’or, 2 d’argent et une de bronze (4 médailles au total).

La vedette de l’équipe égyptienne de lutte féminine est la star Samar Hamza (76 kg), auteure de la seule médaille d’or en lutte féminine. La médaillée d’argent mondiale et numéro un mondial a réussi à défendre sa médaille d’or des 76 kg à Hammamet après une victoire serrée 4-2 contre Hannah Rueben (NGR) en finale. Il s’agissait du 6e titre africain de Hamza alors qu’elle continue de chasser sa compatriote Doaa Maher qui a remporté un record de 7 médailles d’or pour l’Egypte lors de l’événement. Samar Hamza a réalisé un parcours exceptionnel aux Championnats d’Afrique, dans le premier combat de la journée, elle a battu Amy Youin (CIV) 11-0, mais a fait face à un test sévère contre Anta Sambou (SEN) au Round 2. Elle a survécu, de justesse, pour gagner 3-2. Puis, elle a battu Ranim Saidi (TUN) en demi-finales avant de remporter la médaille d’or face à Rueben. Il est à noter que Hamza a déjà concouru cette année, terminant respectivement 10e et 9e aux épreuves de l’Open de Zagreb et de la série de classement Ibrahim Moustafa pour confirmer sa place en tête du classement mondial.

Le retour de Kisho

Le médaillé de bronze olympique Mohamed Elsayed « Kisho » a déclaré son retour en force lors de ces Championnats d’Afrique après 3 ans d’absence. Elsayed a réussi à battre Ishak Ghaiou (ALG) dans deux combats serrés vendredi pour remporter la médaille d’or : une première fois au premier tour, puis en finale. Sans aucun doute, le point culminant de la journée a été la finale des 67 kg entre Elsayed et Ghaiou, où ce dernier a représenté une menace pour le médaillé de bronze olympique à deux reprises.

Outre Elsayed, 4 autres Egyptiens sont montés sur le premier degré du podium, dont Haithem Mahmoud, qui a remporté la médaille d’or des 60 kg, Mohamed Khalil en 77 kg, Mohamed Gabr en 97 kg et Abdellatif Mohamed en 130 kg qui a remporté son 8e titre africain.

En lutte libre, l’équipe égyptienne s’est adjurée de la première place grâce à ces 5 médailles d’or obtenues par : Amr Réda Hussein en 74 kg, remportant son 3e titre africain, Mostafa Elders en 97 kg, Said Elgahsh en 70 kg, Ahmed Mahmoud en 79 kg et Diaaeldin Abdelmottaleb en 125 kg. Ainsi, les lutteurs égyptiens ont confirmé leur niveau africain dans leur trajet vers les Jeux olympiques de Paris 2024.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique