Mercredi, 22 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Coupe du monde 2022: L’Afrique à l’épreuve

Karim Farouk , Mercredi, 23 novembre 2022

Maroc-Croatie puis Belgique, Ghana-Portugal et Sénégal-Equateur… Les équipes africaines sont confrontées à des épreuves difficiles en cette première semaine de la Coupe du monde, décisive pour leur parcours.

Coupe du monde 2022: L’Afrique à l’épreuve
(Photo : AFP)

« Je vois les cinq équipes africaines se qualifier à l’issue de la phase de poule. Le Cameroun remportera la Coupe du monde contre le Maroc », prédit le président de la Fédération camerounaise et légende du football africain, Samuel Eto’o. La prédiction semble pourtant très optimiste. Surtout si l’on se rappelle l’élimination des équipes africaines lors du premier tour de la Coupe du monde 2018.

Chaque chose en son temps. Tâchons d’abord de faire mieux qu’en Russie, et ensuite continuons à rêver. Avec la promesse de grands rendez-vous pour ce premier tour de la compétition, les représentants africains entament une semaine décisive pour le reste de leur parcours.

Le Maroc de Hakim Ziyech se retrouve face à une mission impossible. Mercredi, il affronte la Croatie, finaliste de la Coupe du monde 2018, avant de jouer contre la Belgique, deuxième du classement mondial, dimanche 27 novembre. Certes le talent est là pour Ziyech, Achraf Hakimi et Noussair Mazraoui. Mais les Lions de l’Atlas ne partent pas favoris à ces confrontations. Ils peuvent peut-être jouer les trouble-fêtes dans ce groupe face à la bande vieillissante de Luka Modric et une équipe belge qui semble en manque de rythme et de confiance. S’ils arrivent à arracher des points de ces deux rencontres, la qualification sera à portée de main face au Canada, qui fait son retour au Mondial pour la première fois depuis 1986.

Le Cameroun, qualifié pour la Coupe du monde après un match dramatique avec l’Algérie le 29 mars dernier, cherchera à effacer le doute face à la Suisse jeudi. Suite à l’ascension de son équipe à la troisième place de la Coupe d’Afrique et sa qualification au Mondial, c’est une nouvelle fois Rigobert Song qui est nommé à la barre pour mener l’équipe nationale lors de cette Coupe du monde. Néanmoins, le bilan de Song à la tête de l’équipe nationale demeure médiocre avec deux victoires, deux nuls et trois défaites en sept rencontres lors des qualifications. Face à des adversaires qui ne semblent pas hors de portée (la Suisse jeudi et la Serbie lundi), Song devra convaincre et confirmer que ses cinq participations au Mondial en tant que joueur ont nourri une vaste expérience pour le guider dans sa première participation en tant qu’entraîneur.


(Photo : AFP)

Matchs difficiles pour le Ghana et la Tunisie

L’affiche du jeudi 24 novembre sera le match Ghana-Portugal. Les Black Stars devront se mesurer à l’une des équipes les plus talentueuses du monde, portée parmi les meilleures grâce à l’un des plus célèbres buteurs de l’Histoire, Cristiano Ronaldo. Les paris ne sont donc pas du côté du Ghana pour ce match. Cependant, tout se jouera d’abord face à la Corée du Sud le 28 novembre. « J’ai encore l’honneur de représenter mon pays dans une telle compétition. C’est une grande expérience et nous devons savourer chaque moment. Je veux aider la nouvelle génération. Nous devons rester concentrés sur notre objectif et faire honneur à notre continent parce que nous ne représenterons pas le Ghana seulement, mais toute l’Afrique », a dit le capitaine de l’équipe du Ghana, Andre Ayew.

La Tunisie devra, elle, saisir sa chance face à l’Australie, dimanche 27, pour conserver ses chances de qualification et éviter d’espérer un miracle face à la France, championne du monde en titre, lors de la dernière journée de la phase de poule.

Suite au duel avec les Pays-Bas lundi dernier (résultat non communiqué), le Sénégal aura tout à jouer face au Qatar le 25, et l’Equateur le 29 novembre. Bien que diminué par la blessure de Sadio Mané avant le début du Mondial, le champion d’Afrique reste un poids lourd pour l’Equateur et le Qatar, qui, sans aucun doute, s’acharneront afin d’éviter une élimination prématurée (voir encadré). Mais l’entraîneur sénégalais, Aliou Cissé, peut cependant compter sur la palette d’excellents joueurs qu’il a à son bord. Outre le capitaine Kalidou Koulibaly ou le gardien Edouard Mendy, Ismaila Sarr, Boulaye Dia et Idrissa Gana Gueye portent le rêve de l’Afrique de s’envoler vers de nouveaux cieux en Coupe du monde.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique