Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Supercoupe : Ahli et Zamalek jouent leur va-tout

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 26 octobre 2022

Ahli et Zamalek se rencontrent ce vendredi 28 octobre aux Emirats arabes unis à l’occasion de la Supercoupe d’Egypte. Un match qui s’annonce très serré entre deux équipes qui veulent un bon départ en début de saison.

Supercoupe : Ahli et Zamalek jouent leur va-tout

15 octobre 2015. 13e édition de la Supercoupe d’Egypte opposant Zamalek à Ahli au Stade de Hazaa Bin Zayed à Al-Aïn. Zamalek dispute cette rencontre sous le commandement de Jesualdo Ferriera, qui a mené les Blancs vers le doublé domestique (championnat et coupe) pour la première fois depuis 1988. Zamalek dispute la rencontre en tant que grand favori contre le finaliste de la Coupe d’Egypte. Les Blancs commencent bien la rencontre en ouvrant le score à la 22e minute de la rencontre. Ils ratent un penalty quelques minutes après avant qu’Ahli ne marque 3 buts successifs pour finalement remporter la rencontre 3-2.

Le résultat de cette rencontre était à l’origine des problèmes entre le président de Zamalek et le directeur technique de l’équipe qui a perdu son poste quelques semaines après malgré ses exploits avec l’équipe.

Sept ans après, l’entraîneur portugais retourne au même stade, contre la même équipe et dans des circonstances presque similaires. Arrivé à la moitié de la saison dernière pour redresser la barre de l’équipe, Ferriera a mené l’équipe vers un autre exploit historique en remportant à nouveau le doublé. Ce dernier espère réaliser un résultat positif lors de la rencontre de ce vendredi afin d’éviter toute mauvaise surprise et de poursuivre son parcours glorieux avec l’équipe.

Plusieurs points en faveur de Zamalek

En effet, le Portugais a plusieurs outils à sa disposition en comparaison avec la saison dernière, où l’équipe était privée de recruter des joueurs sous ordre de la Fifa. Maintenant, la situation est tout à fait différente. Le club a fait un grand recrutement cette saison avec l’arrivée de 9 joueurs qui ont répondu à la majorité des exigences de l’équipe. De même, l’équipe semble être dans une bonne forme physique qui lui a permis de remporter 4 rencontres successives à la Ligue des champions d’Afrique où elle s’est qualifiée aux 8es de finale de la compétition africaine. Par ailleurs, l’équipe a fait un bon départ dans le championnat en remportant deux rencontres contre Smouha et Ceramica Cleopatra sur un score identique de 2 à 0.

Lors de ces deux rencontres, Ferriera est resté fidèle à sa stratégie défensive en comptant sur les contre-attaques. Une stratégie qui a porté ses fruits la saison dernière. L’équipe bénéficie aussi de la grande rapidité du trio offensif Seif Jaziri, Ahmed Sayed dit Zizo et Emam Achour. Ce trio est toujours décisif et représente l’âme de l’équipe.

Le seul problème que peut affronter le Portugais, c’est l’absence du meilleur défenseur de l’équipe Mahmoud Hamdi dit Al-Wench. Sérieusement blessé, il va rester pour longtemps loin de l’équipe. La situation pourra être pire avec l’absence éventuelle de l’autre défenseur Hossam Abdel-Méguid, convoqué pour la sélection olympique. « Nos victoires successives, que ce soit au championnat la saison dernière ou cette saison, ont donné beaucoup de confiance à l’équipe. Les joueurs possèdent une grande confiance et ils sont déterminés à continuer leur parcours et à ajouter un nouveau titre à leur palmarès », indique Ossama Nabih, entraîneur adjoint de Zamalek. « La rencontre contre Ahli ne sera pas facile, mais j’ai déjà dit : nous sommes les champions d’Egypte et nous allons présenter une performance qui correspond à notre situation », ajoute-t-il. Une victoire contre Ahli va confirmer que l’équipe reste sur la bonne voie et donnera beaucoup de confiance à l’équipe au début de la saison.

Ahli, une revanche à prendre

Dans l’autre côté, Marcel Koller, directeur technique d’Ahli, cherche à se confirmer. Une victoire contre Zamalek sera la meilleure occasion pour prouver ses capacités techniques et rassurer les supporters de l’avenir de leur équipe favorite. En effet, la saison dernière était catastrophique pour Ahli, qui a vu l’équipe terminer à la 3e place dans le Championnat pour la première fois depuis 30 ans. De même, l’équipe a perdu son titre de champion d’Afrique suite à sa défaite contre les Marocains du Wydad de Casablanca. Ce qui a incité les dirigeants de l’équipe à limoger le Sud-Africain, Pitso Mosimane, avant de nommer le Portugais Ricardo Soares. Ce dernier a subi le même sort de son prédécesseur après la défaite de l’équipe à la finale de la Coupe d’Egypte.

Maintenant, c’est le Suisse Marcel Koller qui se trouve aux commandes dans le but de redresser la barre de l’équipe. L’ancien sélectionneur de l’Autriche est en poste depuis septembre dernier et il a dirigé l’équipe dans 4 rencontres (4 victoires). Il est vrai que ce sera très tôt de juger ses capacités, mais une victoire vendredi va être différente des 4 précédentes victoires, vu qu’elle va être contre le rival éternel de l’équipe. « Dès mon arrivée à l’équipe, beaucoup de gens me parlent de la rencontre contre Zamalek. On va choisir le plan convenable pour cette rencontre », a indiqué Koller lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre d’Ahli contre Assouan dimanche 23 octobre.

En ce qui concerne le recrutement, Ahli a recruté 3 joueurs seulement, à savoir le Brésilien Bruno Savio, Chadi Hussein et Moustapha Saad. Les deux premiers ont eu la chance de participer avec l’équipe et ils ont présenté une performance satisfaisante. Quant au troisième, il n’a pas encore participé avec l’équipe et ses chances de participer lors de la Supercoupe sont presque nulles. Les responsables d’Ahli ont expliqué leur recrutement assez limité par le fait que l’équipe n’avait pas besoin d’un grand recrutement, vu le grand nombre de stars qui existent au sein de l’effectif. Selon eux, ces stars avaient besoin de se reposer après la succession des matchs lors des trois dernières saisons.

Maintenant, ces joueurs ont regagné leur fraîcheur et ils sont prêts pour conduire l’équipe vers tous les titres possibles cette saison. Ahli a perdu les deux dernières éditions de la Supercoupe, mais les Rouges espèrent bien remporter cette édition pour ajouter un titre à leur record dans la Supercoupe (11 titres).

 

Palmarès 

2002 : Zamalek-Moqaouloun 1–0

2003 : Ahli-Zamalek 0-0 (3-1 tab)

2004 : Moqaouloun-Zamalek 4-2

2005 : Ahli-Enppi 1-0

2006 : Ahli-Enppi 1-0

2007 : Ahli-Ismaïli 1-1 (4-2 tab)

2008 : Ahli-Zamalek 2-0

2009 : Haras Al-Hodoud-Ahli 2-0

2010 : Ahli-Haras Al-Hodoud 1-0

2012 : Ahli-Enppi 2-1

2014 : Ahli-Zamalek 0-0 (5-4 tab)

2015 : Ahli-Zamalek 3-2

2016 : Zamalek-Ahli 0–0 (3-1 tab)

2017 : Ahli-Masri 1-0

2018 : Ahli-Zamalek 3-2

2019 : Zamalek-Ahli 0–0 (4-3 tab)

2020 : Talaïe Al-Gueich-Ahli 0-0 (3-2 tab)

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique