Dimanche, 03 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Azmy Mehelba : Mon objectif est la médaille olympique

Doaa Badr , Mercredi, 19 octobre 2022

Après avoir remporté la médaille d’or en skeet aux Championnats du monde de tir aux plateaux, le tireur Azmy Mehelba est le premier Egyptien à décrocher un ticket olympique à Paris 2024. Entretien.

Azmy Mehelba

Al-Ahram Hebdo : Comment vous sentez-vous après être devenu le premier Egyptien à remporter le titre de champion du monde en skeet et à décrocher un ticket olympique à travers les Mondiaux de tir aux plateaux à Osijek, en Croatie ?

Azmy Mehelba: Je suis très heureux et très fier. Réaliser des exploits pour mon pays me comble de satisfaction. En entendant l’hymne national retentir aux Championnats du monde, j’ai vécu un instant inoubliable, une émotion comme je n’en ai jamais ressenti. Ce qui augmente ma joie, c’est que je deviens le premier Egyptien à remporter le titre de champion du monde en skeet comme j’étais le premier Egyptien à remporter une médaille de bronze en 2014. S’ajoute à cela le fait d’être le premier Egyptien à décrocher son ticket olympique à 2 années des Jeux Olympiques (JO) de Paris 2024. Enregistrer mon nom dans l’histoire du sport égyptien me comble de gloire.

— Comment était la concurrence aux Championnats du monde ?

— La concurrence était féroce avec la présence de tous les meilleurs tireurs du monde. C’était la première compétition qualificative pour les JO de Paris, donc, tous les athlètes ont été présents et prêts pour la compétition. J’ai gagné avec Golden Hit dans la finale en battant le triple champion olympique l’Américain Vincent Hancock, qui est mon principal rival. Le bronze a été remporté par le médaillé de la Coupe du monde 2021, Rashid Saleh Al-Athba, du Qatar. Les trois médaillés des Mondiaux ont remporté des quotas à Paris 2024 avec le 4e au classement final, Stefan Nilsson, de Suède.

— Vous attendiez-vous à cette médaille ?

— Je me suis bien préparé pour ces Championnats du monde. Mon directeur technique, Diego Gasperini, un des meilleurs entraîneurs au monde, m’a planifié un programme de préparation avec plusieurs objectifs. J’ai bien débuté la saison en décrochant la médaille d’or à la Coupe du monde de Nicosie en Chypre en mars dernier. Puis, j’ai assuré mon niveau en remportant la médaille d’or aux Jeux méditerranéens d’Algérie en juillet dernier. Ces deux rendez-vous ont été d’un très haut niveau puisque les meilleurs tireurs du monde y avaient participé. Mon but principal de la saison était une médaille à ces Championnats du monde et la qualification olympique, et j’ai réalisé un doublé historique en remportant le titre mondial et le ticket olympique.

— Quel est votre prochain objectif ?

— Avant les Mondiaux, j’étais 4e au classement mondial, et après ma médaille d’or, j’ai amélioré mon classement et je deviens 2e. Mon objectif? Clôturer la saison en occupant la première place mondiale. La compétition la plus importante qui reste sera la finale de la Coupe du monde qui regroupe les meilleurs 12 tireurs au monde et qui aura lieu en novembre prochain. Ce sera une compétition très importante et d’un très haut niveau puisqu’elle regroupe l’élite du monde. Je vise à continuer mon élan en réalisant un bon record et en montant sur le podium.

— Décrocher le ticket olympique très tôt changera-t-il vos plans de préparation ?

— La qualification olympique très tôt est plutôt un atout, j’aurais tout le temps pour baisser le stress et planifier un programme de préparation à long terme. Je vais établir un plan détaillé avec mon directeur technique qui me conduit depuis longtemps. On a le temps pour travailler sur tous les détails concernant la bonne préparation. Le but principal de ce programme sera le podium olympique.

— A 31 ans vous décrochez votre 4e ticket olympique. Pensez-vous que vous soyez prêt cette fois pour monter sur le podium olympique ?

— L’expérience augmente avec l’âge. Mais en même temps, le tir est un sport qui dépend du bon état physique, mental et technique en même temps. Donc, je dois travailler sur tous les aspects pour conserver un niveau stable dans toutes les compétitions importantes. J’ai participé à 3 éditions des JO : Londres 2012, Rio de Janeiro 2016 et Tokyo 2020. A chaque fois, j’ai passé près de mon rêve. Aujourd’hui, je suis arrivé à ma maturité sportive, j’ai acquis beaucoup d’expérience et je suis arrivé à mon meilleur niveau. Je crois que d’ici jusqu’aux JO de Paris 2024 je serai prêt pour monter sur le podium olympique à ma 4e participation.

 

Azmy Mehelba

Né le: 26 mars 1991

Classement mondial: 2e

Championnats du monde :

Médaille d’or à Osijek en 2022

Médaille de bronze à Grenade en 2014

Jeux olympiques :

36e à Londres 2012

11e à Rio de Janeiro 2016

19e à Tokyo 2020

Finale de la Coupe du monde :

Médaille de bronze en 2019

Médaille d’argent en 2014

Coupe du monde :

Médaille d’or à Nicosie 2022

Médaille d’or à Lonato 2021

Médaille de bronze à Nicosie 2020

Médaille de bronze à Lahti 2019

Médaille d’argent à Siggiewi 2018

Médaille d’argent à Bakou 2016

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique