Dimanche, 23 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Mohamed Ramadan : Je vise le titre continental pour être le premier Africain au classement olympique

Propos recueillis par Doaa Badr, Mardi, 04 février 2020

Après avoir remporté la médaille d’or en Premier League de Paris, le karatéka égyptien Mohamed Ramadan disputera les Championnats d’Afrique les 7 et 9 février au Maroc,

plein de confiance. Entretien.

Mohamed Ramadan

AL-Ahram Hebdo : Que repré­sente votre médaille d’or obtenue en - 84 kg en Premier League de Paris de karaté ?

Mohamed Ramadan: Cette médaille est d’une grande impor­tance. Elle marque pour moi un excellent début de saison qui me donne beaucoup de confiance dans mon parcours pour la quali­fication olympique. De plus, cette médaille d’or m’a fait gagner 990 points dans le classement olym­pique, ce qui me permet mainte­nant d’occuper la 22e place.

— Comment s’est déroulée pour vous la compétition ?

— En Premier League de Paris la concurrence a été féroce car les meilleurs karatékas du monde y étaient présents. Au premier tour j’ai gagné contre le Turc Thameur Sumani, 1 à 0; puis j’ai battu l’Iranien Zabiollah Poorshab, 3e au classement olympique (7-3), avant de m’imposer face au Hongrois Daniel Gyorgy 3-0. En quarts de finale, j’ai difficilement battu Chun Wei Wu (Chine, Taipie) avec un score de 6-5. Lors de la demi-finale, j’ai créé la sur­prise en battant le Croate Ivan Kvesic, champion du monde en titre, sur le score de 2-0. Enfin, j’ai décroché la médaille d’or après le forfait de mon adversaire en finale, le Japonais Ryutaro Araga. Donc, mon parcours n’a pas été facile, et j’ai affronté des athlètes d’un très haut niveau.

— Comment se passe votre préparation pour les Championnats d’Afrique ?

— Dès le lendemain de mon retour de Paris, j’ai commencé la préparation pour les Championnats d’Afrique qui ont lieu du 7 au 9 février au Maroc. Bien que ces championnats ne soient pas quali­ficatifs pour les Jeux Olympiques (JO) de Tokyo, il est très impor­tant de décrocher la médaille d’or pour augmenter mes chances de qualification et récolter des points pour améliorer le classement olympique, qui peut me permettre de me qualifier.

— Quel est le système de qua­lification olympique en karaté ?

— Le karaté, qui fait sa pre­mière apparition aux JO, possède un système de qualification parti­culier. Les épreuves se déroule­ront au Nippon Budokan, l’antre mythique des arts martiaux à Tokyo. Huit catégories seront représentées— 4 pour les hommes et 4 pour les femmes— et seuls 80 athlètes pourront participer aux épreuves. Les points remportés aux Championnats du monde, au Premier League et Series A comptent dans la « Tokyo 2020 Standing », le classement qui per­met aux 4 meilleurs karatékas de chaque catégorie olympique de se qualifier directement pour le Japon. Puis, la France accueillera les 8, 9 et 10 mai 2020 le seul « Tournoi de qualification » à l’Accor Hotels Arena de Paris. Ce tournoi se déroulera sur trois jours et délivrera les derniers sésames pour Tokyo. Trois ath­lètes par catégorie seront quali­fiés lors de cette seconde phase. Enfin, il y aura la qualification via le quota continental. L’Afrique possède 3 places distribuées à 2 pays au minimum.

— Quel est votre plan pour décrocher votre qualification olympique ?

— La concurrence pour le tic­ket olympique sera féroce. Actuellement, j’occupe la 22e place juste derrière l’Algérien Hocine Daikhi, avec très peu de différence. Mon compatriote Taha Tarek se trouve à la 34e place. Je vise le titre continental pour être le premier Africain au classement olympique, ce qui me permettra de me qualifier à tra­vers le quota africain, qui repré­sente la dernière chance de quali­fication. Mais avant cela, je veux assurer mon ticket olympique à travers les éliminatoires mon­diales qui auront lieu en mai pro­chain en France et qui offrent des tickets pour les 3 premiers de chaque catégorie.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique