Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Trentenaires et toujours au top

Karim Farouk, Mardi, 19 février 2019

Ils ont plus de 30 ans, mais évoluent au plus haut niveau. Les attaquants Ahmad Ali, Hossam Salama et Salah Amin sont en pleine course pour le titre de meilleur buteur du Championnat cette saison. Ils sortent du lot à un moment où la sélection, en pleine quête de rajeunissement, peine à trouver son numéro 9. Portraits.

Trentenaires et toujours au top

Ahmad Ali (Moqaouloun), 32 ans

Ahmad Ali

Pour sa 3e saison à Moqaouloun, Ahmad Ali réalise la meilleure performance de sa carrière. Ali est 3e au classement des buteurs, avec 10 buts en 17 rencontres, alors que sa meilleure performance jusqu’ici était en 2017-2018, lorsqu’il avait marqué 11 buts en 31 matchs. Ces 10 buts représentent plus du tiers des buts marqués par Moqaouloun (29 buts) et ont largement contribué à la présence de l’équipe à la 4e place du classement, avec 31 points. Alors qu’il a vécu ses années de gloire avec des grandes équipes, telles Ismaïli, Zamalek et Al-Hilal (Arabie saoudite), remportant championnats et coupes, Ali signe une performance individuelle exceptionnelle avec un club du milieu du classement. L’attaquant de Moqaouloun n’est pas aussi explosif que dans sa vingtaine et n’est plus un titulaire irremplaçable, mais il est toujours très efficace et capable de faire la différence.

Ali est un attaquant imposant physiquement dans la surface, adroit des deux pieds et dominant dans le jeu aérien. Il a franchi la barre de 60 buts en Championnat, un moment d’autant plus beau qu’il a eu lieu face au ténor égyptien Ahli. Ali est entré sur la pelouse à la 63e minute pour marquer le but de la victoire 1-0 contre le champion en titre. Ses prouesses ne sont pas passées inaperçues. Le sélection­neur national Javier Aguirre l’a, en effet, convoqué avant la ren­contre des Pharaons contre Eswatini en qualifications de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019. « Je suis très heureux d’être de retour en sélection. Ça fait plus de deux saisons que je fais du bon travail avec Moqaouloun et je sens que je suis récompensé. Je remercie tout le cadre technique et je promets de faire mon maxi­mum pour conserver mon niveau. Je demande à tout le monde de me juger seulement sur la base de ma performance et non pas de mon âge. Après tout, je n’ai que 32 ans, je ne suis pas si vieux que ça », indique Ali.

Les Pharaons auront un camp de préparation en mars, et Aguirre a révélé qu’il comptait tester de nouvelles constellations avant la CAN en juin prochain. Ali espère faire partie des joueurs sélectionnés.

Focus

Date de naissance : 21 mai 1986.

Clubs : Enppi (2007-2008), Pétrole Assiout (2008- 2009), Ismaïli (2009-2013), Al-Hilal (Arabie saoudite, prêt, 2011-2011), Zamalek (2013-2015), Wadi Degla (2015-2016), Moqaouloun (2016).

Palmarès :

Vainqueur du doublé local (Championnat et Coupe) avec Zamalek en 2015.

Vainqueur du doublé d’Arabie saoudite (Championnat et Coupe) avec Al-Hilal en 2011.

Sélection : 7 sélections, 4 buts.

Saison 2018-2019

M : 17, B : 10, P.D. : 1, Min. de jeu : 1 292

Hossam S. « Paolo » (Dakhliya), 35 ans

Hossam S.

A 35 ans, Hossam Salama est l’un des phénomènes du Championnat égyptien. L’attaquant de Dakhliya avait joué sa première saison en première division en 2013-2014, à l’âge de 28 ans et n’avait marqué que 3 buts. La saison d’après, il a vécu une superbe année, marquant 20 buts pour décrocher le titre de meilleur buteur, grâce à une perfor­mance inédite depuis les 20 buts marqués par Abdel-Halim Ali, l’attaquant de Zamalek, en 2004. Il a été embauché par Smouha en 2014 et là encore, il a prouvé ses qualités de buteur exceptionnel en marquant la bagatelle de 17 buts, pour conserver son titre de meilleur buteur du Championnat. Surnommé « Paolo », à l’image du grand joueur italien Paolo Rossi, il rejoint ainsi le club très restreint de ceux qui ont su conserver leur titre de buteur pendant deux saisons consécutives, après Hamdi Abdel-Fattah (Tersana) en 1957 et 1958, Hassan Al-Chazli (Tersana) en 1964 et 1965, Mohamad Hazem (Ismaïli) en 1985 et 1986 et Ahmad Al-Kass (Olympique d’Alexandrie) en 1992, 1993 et 1994. Son transfert à Zamalek, en janvier 2017, est venu comme une suite logique de son ascension fulgurante. Mais Salama n’a pas eu assez de temps pour étaler son talent et a été prêté à l’Ittihad d’Alexandrie, puis Moqaouloun, jusqu’en juin 2018. « On m’avait conseillé de ne pas aller à Zamalek en raison de mon âge. Mais j’ai pensé que si je marquais autant de buts avec des petits clubs, je marquerais à chaque minute à Zamalek. Mais on ne m’a pas donné assez de temps de jeu. J’ai perdu un an et demi de ma carrière et c’est pour ça que quand Dakhliya m’a contacté de nouveau, je n’ai pas hésité. C’est le club où j’ai débuté et bâti ma réputation », déclare le joueur.

De retour aux sources en début de saison, Salama semble avoir retrouvé sa cadence et a pu marquer 11 buts en 20 rencontres jusqu’à présent. Malgré son âge, ses ambitions n’ont pas diminué. « Je me dis toujours que je dois rempor­ter le titre de buteur une 3e fois et pourquoi pas rejoindre la sélection. On parle beaucoup de mon âge, mais moi, je sens comme si j’avais 25 ans sur la pelouse », conclut-il.

Focus

Date de naissance : 15 novembre 1983.

Clubs : Al-Chams (2012-2013), Dakhliya (2013-2015), Smouha (2015-2017), Zamalek (janvier 2017-2017), Ittihad d’Alexandrie (2017-janvier 2018), Moqaouloun (janvier 2018-2018), Dakhliya (2018).

Sélection : 1 sélection, 0 buts.

Saison 2018-2019

M : 20, B : 11, P.D. : 3, Min. de jeu : 1 540

Salah Amin(Nogoum), 37 ans

Salah Amin

Salah Amin résiste au temps qui passe. A 37 ans, un âge où tout joueur pense à sa retraite, Amin a décidé de prêter main forte à Nogoum, qui vient d’accéder à la première division. Titulaire indiscutable, Amin est devenu le meilleur buteur de son équipe, avec 9 buts, et le quatrième meilleur buteur du Championnat pour l’instant. L’ancien attaquant d’Ismaïli et de Talaë Al-Gueich a prouvé que ses qualités de buteur ne cessaient de s’aiguiser. Grâce à des actions tech­niques très impressionnantes, il a rapporté des points pré­cieux à son équipe dans sa quête de survie en première division. Il a notamment infligé à Zamalek, le solide leader du Championnat, son unique défaite de la saison jusqu’à présent (1-0) en août dernier, a marqué le but de la victoire contre Petrojet (3-2), signé un doublé face à Smouha (4-0) en janvier et un autre dans la défaite face à Ismaïli, samedi dernier. Mais sa contribution dépasse de loin ses buts. Sa vaste expérience et son caractère de battant a beaucoup inspiré la jeune équipe de Nogoum. « Nous sommes une très jeune équipe, avec plusieurs joueurs entre 19 et 20 ans. Ils apprennent vite et veulent faire leurs preuves en Championnat. Je suis heureux de les épauler, car je me sens aussi vif qu’eux et notre objectif est de nous battre jusqu’à la dernière minute pour rester en première division », explique Amin.

Nogoum est dans la zone dangereuse, à la 16e place, avec 21 points. Mais la course est encore longue et l’équipe montre d’importants signes de progrès, surtout depuis que les joueurs ont pris le rythme de la compétition. Au niveau personnel, Amin reste réaliste. « Bien sûr, comme chaque joueur, je rêve du titre de buteur, mais l’équipe passe avant tout. Je ne pense pas que je puisse rejoindre la sélection, il faut laisser la place aux jeunes pour leur permettre de s’exprimer. Je suis satisfait de ce que j’ai réalisé dans ma carrière », indique-t-il. Toutefois, Amin est loin de raccrocher les crampons et compte prolonger son séjour avec Nogoum si l’équipe reste en D1.

Focus

Date de naissance : 18 septembre 1981.

Clubs : Canal (2005-2006), Ismaïli (2006-2007), Dakhliya (2007-2008), Talaë Al-Gueich (2008-2014), Smouha (2014-2015), Al-Intag Al-Harbi (2015-2017), Talaë Al-Gueich (2017-2018), Nogoum (2018).

Sélection : 1 sélection, 0 buts.

Saison 2018-2019

M : 19, B : 9, P.D. : 1, Min. de jeu : 1 609

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique