Jeudi, 23 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Une victoire de poids pour les Egyptiens

Doaa Badr, Mardi, 18 décembre 2018

L'Egypte a remporté la première place aux Championnats de la solidarité internationale d'haltérophilie, qui se sont déroulés au Caire, du 8 au 12 décembre. Un rendez-vous important, car il compte pour la qualification olympique.

Une victoire de poids pour les Egyptiens
Les médaillés égyptiens.

Avec 57 médailles, dont 36 d’or, l’Egypte est arrivée à la première place chez les hommes et chez les dames aux Championnats de la soli­darité internationale d’haltérophilie, comptant pour la qualification olympique, qui se sont déroulés du 8 au 12 décembre au Stade du Caire. « Je suis totalement satisfait de la performance égyptienne lors de cette compétition. C’est la preuve que l’Egypte possède de jeunes athlètes de très haut niveau. Par exemple, la jeune Amal Tawfiq, âgée de 17 ans seulement, a terminé à la 5e place, ce qui affirme que l’avenir de l’haltérophilie égyptienne sera excellent », déclare Mohamed Moussa El-Deeb, directeur technique de la sélec­tion nationale.

En effet, les Egyptiens ont été les stars de cette compétition qualificative pour les Jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2020. Les deux athlètes égyptiennes Sara Samir et Mohamed Ihab ont été élus meilleurs athlètes, dame et homme de la compétition. L’Egypte, qui a joui du privilège de jouer à domicile, a participé à cet évènement avec un grand nombre d’haltérophiles, pour qui cette compétition était l’opportunité de récolter des points en vue de la qua­lification olympique.

Le système de qualification pour les prochains JO a été modifié. Selon l’ancien système, la qualification s’obtenait de manière collective. « Le nouveau système est individuel. Chaque haltérophile doit donc partici­per à 6 compétitions, dont deux Mondiaux, avant les JO pour réunir les points nécessaires à la qualifi­cation olympique », explique Mahmoud Mahgoub, président de la Fédération égyptienne.

De plus, la Fédération inter­nationale a limité le nombre de participants à 4 hommes et 4 dames pour chaque pays. « Nous avons réalisé notre but principal cette saison en récol­tant un bon nombre de points en vue de Tokyo 2020.Nous sommes sur la bonne voie et nos athlètes ont confirmé leur niveau », conclut Mohamed Moussa El-Deeb.

Les médailles égyptiennes

Hommes

Ahmed Saad (67 kg) : 2 médailles d’or et une d’argent.

Mostafa Shaaban (73 kg) : 3 médailles d’or.

Mohamed Ihab (81 kg) : 3 médailles d’or.

Ahmed Adel (81 kg) : 3 médailles d’argent.

Ahmed Ashour (89 kg) : 3 médailles d’or.

Ragab Abdelhay (96 kg) : 1 médaille d’or et 2 d’argent.

Mohamed Selim (96 kg) : 2 médailles d’or et une d’argent.

Mohamed Abdelrahman (102 kg) : 3 médailles d’or.

Gaber Farhan (109 kg) : 3 médailles d’or.

Ahmed Gaber (+109 kg) : 1 médaille d’or et 2 d’ar­gent.

Dames

Basma Emad (55 kg) : 3 médailles d’or.

Heba Saleh (55 kg) : 3 médailles d’argent.

Neama Saïd (59 kg) : 3 médailles d’argent.

Esraa Rashed (64 kg) : 3 médailles d’or.

Rania Ezat (71 kg) : 3 médailles d’or.

Sara Samir (76 kg) : 3 médailles d’or.

Dina Barakat (81 kg) : 3 médailles d’or.

Shaimaa Khalaf (+87 kg) : 3 médailles d’or.

Halima Abdelazim (+87 kg) : 3 médailles d’argent.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique