Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Mondial 2018 : Le compte à rebours est lancé pour les Pharaons

Karim Farouk, Mardi, 20 mars 2018

La sélection égyptienne va disputer deux matchs, contre le Portugal (23 mars) et la Grèce (27 mars), dans le cadre de sa préparation à la Coupe du monde 2018, qui se déroulera en Russie cet été. Le sélectionneur Hector Cuper reste fidèle à ses choix, avec des ajouts très limités à son effectif.

Mondial 2018 : Le compte à rebours est lancé pour les Pharaons
(Photo : Reuters)

C’est la dernière ligne droite avant la Coupe du monde en Russie. A trois mois du début du plus prestigieux événement sportif planétaire, les Pharaons entameront leur phase de préparation en affrontant le Portugal, vendredi 23 mars, et la Grèce, le mardi 27 mars, en Suisse.

Ces duels sont les premiers d’une liste de cinq matchs programmés avant d’arriver en Russie et comprenant aussi le Koweït (26 mai), la Colombie (1er juin) et la Belgique (6 juin). « Après consultation avec le staff technique, nous avons pu faire des arrangements avec des équipes de grand calibre. Nos adversaires sont très variés et conviennent à nos besoins préparatifs pour le Mondial », explique Ihab Léheita, directeur de la sélection nationale. Placée dans le groupe A, l’Egypte jouera contre le pays hôte, la Russie, l’Uruguay et l’Arabie saoudite.

Pour commencer, le sélectionneur Hector Cuper (62 ans) voudra sûrement confirmer ses bases lorsqu’il affrontera le Portugal de l’emblématique Cristiano Ronaldo (Real Madrid, Espagne), 5 fois meilleur joueur du monde. Le technicien argentin a bâti son succès avec les Pharaons en mettant l’accent sur le jeu défensif avant de chercher à exploiter les espaces dans les défenses adverses. « Nous accordons toujours une grande importance à l’adversaire, surtout si c’est le Portugal, champion d’Europe 2016. C’est un match très important et bien sûr que nous avons bien examiné Ronaldo, tout comme nous l’avons fait avec le duo de l’Uruguay, Luis Suarez et Edinson Cavani. Nous allons essayer quelques techniques pour contenir Ronaldo, il est le meilleur joueur du monde actuellement et cela nous permettra de tester l’efficacité de nos méthodes. On verra ce que ça va donner », a expliqué Cuper, lors de la conférence de presse pour l’annonce de l’effectif.

Le groupe a sûrement besoin d’exercices pour se remettre dans le bain, surtout après quatre mois de pause depuis la dernière sortie face au Ghana (1-1), le 17 novembre dernier, à l’occasion de la dernière phase de qualification pour la Coupe du monde.

Deux nouvelles figures

Cuper a annoncé une liste de 28 joueurs, qui est la dernière avant celle du Mondial, pour ce camp de préparation en Suisse. Plutôt conservateur par nature, le sélectionneur national n’a retouché qu’en marge son équipe, que ce soit au niveau des joueurs évoluant à l’étranger (17 joueurs) ou évoluant dans le Championnat national (11 joueurs). « Il n’est pas possible de faire de grands changements à ce stade-là de la préparation. J’ai regardé partout et personne ne fait cela. Par exemple, quand l’Argentine fait des changements avant les matchs importants, ça ne touche que deux ou trois joueurs au maximum. Mais cela ne veut pas dire qu’il y a des places réservées, car cela reste conditionné à ce que les joueurs sélectionnés maintiennent leurs niveaux technique et disciplinaire », explique Cuper, qui ne compte pas faire de retouches fondamentales avant le Mondial.

L’attaquant de la formation émiratie d’Al-Aïn, Hussein Al-Chahhat (25 ans), est l’un des nouveaux atouts de l’équipe nationale, après une saison impressionnante. Al-Chahhat est perçu comme la révélation de la saison en Egypte, après avoir marqué 9 buts en championnat avec Maqassa, ce qui lui a ouvert les portes d’un déplacement vers l’un des riches clubs du Golfe, avec lequel il a maintenu sa performance en marquant 7 buts en autant de matchs. Dans le schéma 4-2-3-1 utilisé par Cuper, Al-Chahhat est un joueur polyvalent qui peut évoluer sur le flanc droit, gauche, mais aussi dans l’axe en tant que numéro 10. « Nous suivons Al-Chahhat de près depuis plusieurs mois, surtout qu’il a montré une grande forme en championnat en début de saison. Nous voulons le voir avec nous, car c’est un joueur qui peut nous donner beaucoup d’options sur le terrain », a dit Ossama Nabih, entraîneur adjoint de la sélection égyptienne.

La grande surprise de cette sélection est le milieu d’Enppi, Mohamad Magdi, qui reçoit aussi son premier appel en équipe nationale. A 22 ans, Magdi s’est distingué cette saison en tant que fin meneur de jeu et a marqué 6 buts et signé 3 passes décisives avec son club en championnat. Doué balle au pied et doté d’une bonne vision de jeu, Magdi contrôle le tempo à Enppi malgré son jeune âge. « C’est un très bon joueur et nous voulons lui donner une chance, surtout qu’il peut jouer le même rôle qu’Abdallah Al-Saïd », explique Nabih. Al-Saïd est l’un des rares numéros 10 classiques qui orchestrent le jeu des Pharaons par sa distribution de balles et surtout le contrôle du rythme de jeu. Le staff technique cherche depuis des mois à trouver un joueur ayant les mêmes qualités, mais aussi à préparer son futur successeur, surtout que le meneur d’Ahli a franchi la barre des 32 ans.

Mondial 2018 : Le compte à rebours est lancé pour les Pharaons
Cristiano Ronaldo et Mohamad Salah sont dans une grande forme après avoir signé un quadruple la semaine dernière.

D’autres joueurs aussi ont fait leur retour en sélection, à savoir le défenseur d’Ahli, Ayman Achraf, pour compenser l’absence pour blessure de son coéquipier Rami Rabia, et le gardien d’Ahli, Mohamad Al-Chennawi, qui a pris le dessus en club et en sélection aux dépens de Chérif Ekrami. Mais le retour le plus attendu fut celui de l’attaquant vedette d’Ahli Marwan Mohsen. Blessé au genou depuis la Coupe d’Afrique des nations 2017, Mohsen n’a de nouveau foulé la pelouse qu’en début 2018. Son retour permet de remédier au casse-tête du cadre technique, qui souffre d’un manque de potentiel au poste d’avant-centre. En effet, Cuper est en quête d’un attaquant de pointe depuis l’année passée, mais c’est un poste qui fait défaut, même en championnat. Son effectif ne comprend actuellement que Mohsen et l’attaquant de Braga (Portugal), Ahmad Hassan « Kouka ». « Nous attendions avec impatience le retour de Marwan Mohsen. Le staff a une grande confiance en ses qualités, surtout qu’il a joué de très bons matchs au Gabon. Nous avions d’autres joueurs dans le viseur, mais vu le petit espace de temps, il n’était pas possible de recruter de nouveaux éléments et de les essayer lors de ces deux matchs. Mais il reste encore trois mois et la porte de la sélection restera ouverte au cas où quelqu’un montrerait une grande performance », a précisé Nabih.

Pas question donc de faire une révolution avant la Russie, mais si un joueur se distingue particulièrement, Cuper est prêt à le retenir avant la date limite fixée par la FIFA pour déposer la liste finale des 23 joueurs, le 4 juin prochain.

Liste des joueurs

Gardiens :

Essam Al-Hadari (Al-Taawoun, Arabie saoudite), Ahmad Al-Chennawi (Zamalek), Mohamad Al-Chennawi (Ahli), Mohamad Awwad (Ismaïli).

Défenseurs :

Ahmad Al-Mohammadi (Aston Villa, D2 Angleterre), Ahmad Hégazi, Ali Gabr (tous West Bromwich, Angleterre), Mohamad Abdel-Chafi (Al-Fateh, Arabie saoudite), Omar Gaber (Los Angeles, Etats-Unis), Ahmad Fathi, Ayman Achraf, Saad Samir (tous Ahli).

Milieux :

Hussein Al-Chahhat (Al-Aïn, Emirats arabes unis), Moëmen Zakaria (Ahli Djeddah, Arabie saoudite), Mohamad Al-Nenni (Arsenal, Angleterre), Mahmoud Hassan « Trezeguet » (Kasimpasa, Turquie), Ramadan Sobhi (Stoke City, Angleterre), Sam Morsi (Wigan, D2 Angleterre), Abdallah Al-Saïd, Hossam Achour (tous Ahli), Mohamad Magdi (Enppi), Tareq Hamed (Zamalek).

Attaquants :

Ahmad Hassan « Kouka » (Braga, Portugal), Amr Warda (Atromitos, Grèce), Mahmoud Abdel-Razeq « Chikabala » (Al-Raed, Arabie saoudite), Mahmoud Abdel-Moneïm « Kahraba » (Ittihad Djeddah, Arabie saoudite), Mohamad Salah (Liverpool, Angleterre), Marwan Mohsen (Ahli).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique