Lundi, 24 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Boxe : Début des combats pour les JO

Doaa Badr, Lundi, 05 octobre 2015

A Doha, quatre boxeurs égyptiens tenteront d'arracher un ticket pour Rio en 2016. Les espoirs reposent notamment sur Hossam Abdine, 21e mondial.

Boxe
7e au classement professionnel de l'APB, Hossam Abdine est l'espoir égyptien aux Mondiaux. (Photo : www.aiba.org)

Pour 10 jours, l’élite mondiale de la boxe est à Doha pour les Championnats du monde qui ont commencé le 5 octobre. Ces Mondiaux sont qualificatifs pour les Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro 2016. Ils enregistrent un nombre record de participants avec 260 boxeurs représentant 73 pays. A l’issue de la compétition, 23 boxeurs seront qualifiés pour Rio.

Quatre boxeurs défendent les couleurs de l’Egypte : Mahmoud Abdel-Aal (60 kg, 19e mondial), Walid Saïd (69 kg, 25e mondial), Hossam Bakr Abdine (75 kg, 21e mondial) et Abdel-Rahmane Orabi (81 kg, 8e mondial). Tous les 4 se retrouvent à Doha après leurs bons résultats aux éliminatoires africaines qui se sont déroulées en mars dernier au Cameroun.

« Depuis le début de cette saison, les boxeurs disputent un tournoi mensuellement, en outre, ils ont suivi plusieurs stages à l’étranger », dit Abdel-Aziz Ghoneim, qui était directeur technique de la sélection nationale de boxe durant les années d’or de la boxe égyptienne.

Les 4 boxeurs ont disputé cette saison un grand nombre de tournois internationaux, en plus des éliminatoires africaines. Ils ont participé aux Championnats méditerranéens, aux Championnats d’Afrique et aux Jeux africains. Durant ces compétitions, la sélection égyptienne a décroché des médailles d’or et d’argent dans différentes catégories.

De plus, le champion d’Afrique en titre, Hossam Bakr Abdine, a disputé plusieurs tournois à la Ligue Professionnelle de Boxe (APB), fondée par la Fédération internationale de boxe amateure (AIBA) en 2010. L’APB permet aux boxeurs de disputer des matchs professionnels où ils gagnent de l’argent, mais la participation aux Mondiaux et aux JO, qui dépendent de l’AIBA, se fait entre boxeurs dit « amateurs ». Aussi étrange que cela puisse paraître, il s’agit bien là des règles qui ont été mises en place par et pour cette discipline sportive.

Hossam Abdine, meilleur espoir de la sélection égyptienne

Grâce à son talent extraordinaire, sa vitesse, sa force et sa grande expérience, Hossam Abdine occupe la 7e place au classement professionnel de l’APB. Pourtant, il n’a commencé à concourir aux matchs de l’APB que l’année dernière. Ce boxeur, qui a disputé les JO 2008 et qui a réalisé des performances prometteuses, représente la meilleure chance égyptienne aux Mondiaux de Doha. Sa catégorie regroupe des boxeurs exceptionnels tels que Zhanibek Alimkhanuly (Kazakhstan, 1er mondial), Arlen Lopez Cardona (Cuba, 2e mondial) tandis que Abdine occupe la 21e place mondiale.

Pour le meilleur boxeur égyptien au classement mondial (amateur), Abdel-Rahmane Orabi, en 8e position, la mission s’annonce très difficile. Sa catégorie regroupe aussi des compétiteurs de talent comme Adilbek Niyazymbetov (Kazakhstan) et Julio Cesar La Cruz Peraza (Cuba). les Cubains et les Kazakhs font partie, avec les Russes, des grandes nations de la boxe.

« Il faut être réaliste. Il est très difficile de remporter une médaille aux Mondiaux et décrocher des tickets olympiques, puisque seuls les 2 premiers de chaque catégorie se qualifient pour les JO. Dans certaines catégories, la qualification se limitera au premier seulement », déclare Ghoneim.

Lors de l’âge d’or de la boxe égyptienne, la sélection nationale avait décroché 3 médailles olympiques aux JO d’Athènes 2004 (une d’argent et deux de bronze). L’Egypte comptait alors parmi les meilleures nations au monde, avec Cuba et la Russie.

Malheureusement, la boxe égyptienne a connu un déclin, notamment après le retrait des meilleurs boxeurs au même moment. L’encadrement technique a été obligé de constituer une nouvelle équipe. Mais vu la jeunesse des nouveaux boxeurs et leur manque d’expérience, l’équipe nationale n’est pas encore à la hauteur.

Au cours de ces dernières années, la sélection égyptienne est retournée dans l’ombre non seulement sur le plan international, mais aussi au niveau africain. Durant les derniers Jeux africains qui viennent de s’achever au Congo, l’équipe égyptienne n’a remporté aucune médaille d’or. Elle s’est contentée de l’argent et du bronze. Et lors des Championnats d’Afrique au Maroc, l’Egypte n’a remporté qu’une médaille d’or grâce à Hossam Abdine, ainsi que 4 médailles d’argent et 1 de bronze. Par ailleurs, il faut noter que le niveau des boxeurs africains s’est nettement amélioré, notamment en ce qui concerne les boxeurs algériens, camerounais et congolais, dont certains sont des médaillés mondiaux.

Après un long passage à vide, les Egyptiens tentent de retrouver leur gloire passée. Espérons que ces jeunes boxeurs parviendront à une nouvelle ère de consécration pour la boxe égyptienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique