Vendredi, 12 avril 2024
COP27 > COP27 >

COP27 : La Banque mondiale demande aux pays riches de donner plus d'argent pour le climat

Vendredi, 11 novembre 2022

Charm Al-Cheikh

La Banque mondiale est prête à intensifier le financement des actions de lutte contre le changement climatique dans les pays les plus pauvres, mais pour ce faire, elle a besoin de nouveaux fonds de la part des pays donateurs riches, a déclaré son directeur général des opérations.

Axel van Trotsenburg a fait ces commentaires en marge des pourparlers sur le climat de la COP27 à Charm Al-Cheikh. Les critiques se sont multipliées à l'encontre des efforts de la banque pour mobiliser un soutien suffisant pour que les pays en développement passent à l'énergie propre.

 

Le plus grand prêteur multilatéral au monde pourrait apporter une « contribution décisive » à l'augmentation du financement climatique, mais cela dépend du soutien supplémentaire des pays membres, parmi lesquels les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne.

 

Le Groupe de la Banque mondiale a fait des dons de 31,7 milliards de dollars au financement climatique au cours de l'exercice 2022 dans les pays pauvres, son total le plus élevé à ce jour. Pourtant, la banque fait face à un examen de plus en plus minutieux de son bilan en matière de changement climatique.

 

La Banque mondiale utilise l'argent des pays riches pour offrir des prêts et des subventions aux pays les plus pauvres, offrant une voie majeure pour le financement climatique vers le monde en développement.

Van Trotsenburg n'a donné aucun chiffre sur la somme d'argent qui pourrait être libérée pour davantage de prêts si la Banque mondiale adoptait des réformes, notamment en assouplissant ses règles d'adéquation des fonds propres.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique