Mercredi, 24 juillet 2024
COP27 > COP27 >

Greenpeace débarque en Egypte avec à bord de jeunes leaders du climat

Vendredi, 21 octobre 2022

Greenpeace débarque en Egypte avec à bord de jeunes leaders du climat

De jeunes représentants du climat du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord ont débarqué au port d'Alexandrie à bord d'un navire de Greenpeace pour mettre la justice climatique en tête de l'ordre du jour du 27e sommet des Nations-Unies sur le climat qui se tiendra à Charm Al-Cheikh en novembre. Dans le cadre de la tournée « United for Climate Justice », ils parcourront les côtes du pays et visiteront les communautés et les leaders de l’action climatique en vue de la COP27.

 « C'est un moment critique dans l'histoire de la lutte pour la justice climatique, d'autant plus que la conférence COP27 de cette année est organisée en Afrique et accueillie par l’Egypte, donnant un rôle-clé aux pays du sud qui ont été les moins responsables des émissions, mais qui souffrent le plus de l'impact du changement climatique », a déclaré Ghiwa Nakat, directrice exécutive de Greenpeace MENA.

Alors qu'il naviguait devant la ville historique d'Alexandrie, le navire à énergie éolienne de Greenpeace Rainbow Warrior et les jeunes leaders à bord sont venus avec un message appelant à la justice climatique.

Les jeunes à bord ont récemment participé à un camp d'une semaine sur la justice climatique en Tunisie, qui a réuni près de 400 jeunes et champions du climat des pays du sud. La tournée offre une plateforme pour faire entendre les voix et les ambitions de ces champions du climat qui vivent dans certaines des régions les plus touchées du monde. Ces jeunes leaders du climat cherchent à promouvoir un changement systémique autour de l'adaptation au climat, de la justice, de l'accès à l'énergie et des pertes et préjudices associés aux impacts disproportionnés de la crise climatique.

« La justice climatique signifie de réparer les dommages causés à la vie des plus touchés et des plus marginalisés. Rejoindre la tournée United for Climate et rencontrer des jeunes de ma région est une opportunité de partager les problèmes climatiques de notre pays et de pousser vers la recherche de solutions », explique, de son côté, Watan Mohammed, leader de la jeunesse du Soudan.

Le navire de Greenpeace poursuivra son voyage à travers le Canal de Suez et devrait s'arrêter pour participer à des activités et des initiatives vertes dans la ville d'Hurghada, sur la côte de la mer Rouge.

« Nous avons la responsabilité de parler au nom de ceux qui sont en première ligne de la crise climatique. Et il est de la responsabilité des pays riches de fournir les financements nécessaires aux efforts d'adaptation dans les pays du sud, ainsi que la compensation des pertes et préjudices résultant du changement climatique », a revendiqué à son tour Nouhad Awwad, militant de Greenpeace MENA à bord du navire.

Dans le cadre de ses activités de campagne en vue de la COP27, Greenpeace MENA publiera également un rapport soulignant les impacts du changement climatique sur les communautés et les écosystèmes dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique