Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Livres >

Guidée par les contes

Mostafa Taher, Lundi, 18 décembre 2017

Inspiré de contes de plusieurs pays arabes, le roman Fi Bélad Allah Al-Wassia (dans les vastes pays de Dieu), de l’auteure libanaise Basma Al-Khatib, figure parmi les finalistes du Prix Cheikh Zayed de littérature. Présentation.

Guidée par les contes

Depuis une vingtaine d’années, Basma Al-Khatib collectionne les histoires et les contes arabes. Elle rend ainsi hommage à cet art inspirateur, mais surtout à cet héritage familial spécial, puisque son arrière grand-père maternel était le conteur populaire de son village. Remontant aux origines de sa passion pour le conte populaire et ce riche patrimoine oral, Basma Al-Khatib raconte : « Le grand-père de ma mère avait l’habitude de voyager. Il transportait des tissus pour les vendre en Palestine et en Iraq, d’où il revenait avec des pièces d’or et beaucoup de contes ». Et d’ajouter : « Ma grand-mère a mémorisé toutes ces histoires. Elle était illettrée, ce qui la rendait triste et a fait qu’elle voulait que ses enfants et petits-enfants aillent à l’école. J’ai appris par coeur toutes ces histoires. C’est à ces contes-là que je dois mon imagi­nation et c’est eux qui ont inspiré mon oeuvre Belad Allah Al-Wassia ». Le trésor de contes n’est pas né uniquement au Liban, mais aussi dans les pays du Golfe. Lorsque Basma Al-Khatib s’y est rendue il y a 13 ans, elle y a rassemblé de nombreux contes populaires qui l’ont marquée, et elle les a adaptés pour en faire des feuilletons de télévision. « J’ai ensuite voulu les publier sous forme écrite, parce que la mémoire de la télévision est mal­heureusement très courte », indique Basma Al-Khatib. C’est pourquoi elle a décidé de créer un roman à partir d’une sélection des meilleures histoires et contes. « C’est un art connu dans le monde entier : réinventer les histoires en les racontant. C’est le noyau cen­tral de la littérature pour enfants », explique-t-elle.

Guidée par les contes

Ce roman, sélectionné la semaine dernière parmi les finalistes du Prix Cheikh Zayed de littérature, raconte l’histoire d’Ismaïl, un jeune passionné de contes depuis son enfance. Un jour, une fable lui apparaît en rêve, lui promettant de résoudre la crise qui ravage sa patrie. Mais à son réveil, la fable est incom­plète. Ismaïl doit, pour l’achever, se rendre dans les vastes pays de Dieu. Il découvre ainsi le patrimoine culturel de la péninsule ara­bique. Il se fait des amis, surmonte des obs­tacles et apprend des leçons de vie. Il traverse le désert et la mer, se perd sur les routes et est guidé par les passants, rassemblant, tout au long de son périple, les histoires qui façon­nent sa propre histoire.

Spécialisée en littérature pour enfants, Basma Al-Khatib a, avant ce roman, publié un recueil de nouvelles, Chorfa Baïda Tantazer (Balcon éloigné en attente), et un autre roman, Bortoqal Morr (orange amère), aux éditions Al-Adaab .

Bélad Allah Al-Wassia (les vastes pays de Dieu), aux éditions Dar Al-Adaab, Beyrouth 2017.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique