Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Livres >

L’empreinte religieuse des partis politiques en Israël

Chérif Albert, Samedi, 22 avril 2017

Les partis politiques religieux en Israël, leur nature et leur rôle sont répertoriés dans un nouvel ouvrage par le chercheur Mohamad Emara Taqiyeddine.

L’empreinte religieuse des partis politiques en Israël

Le Centre d’Al-Ahram pour la traduction et l’édition (ACTP) vient d’éditer Les Partis politiques religieux en Israël et leur rôle dans la prise de décision politique. Il s’agit dans cet ouvrage d’initiation visant à découvrir les raisons der­rière les « tergiversations » et « l’in­transigeance » qui caractérisent la politique israélienne en ce qui concerne le conflit israélo-arabe. L’auteur est conscient des carences de la bibliothèque arabe dont peu d’ouvrages s’intéressent à la société et à la politique intérieure d’Israël. Il souhaite que son ouvrage puisse aider penseurs et politiciens arabes à élaborer des scénarios d’avenir plu­tôt que de ressasser le passé.

Les partis religieux en Israël sont répartis en deux catégories, favo­rables et hostiles au sionisme. Pour ceux qui se revendiquent du sio­nisme, leur principal projet est de revêtir le sionisme d’un aspect reli­gieux et de diluer le caractère laïque de l’Etat d’Israël en accordant plus de place à la religion. Leur dénomi­nateur commun est de tenir à la « terre d’Israël » au sens biblique du terme et d’en chasser les Arabes. Les autres partis religieux se réfè­rent à la Bible pour justifier leur rejet du sionisme. Mais le cher­cheur, en suivant le cheminement politique de ces derniers, en arrive à conclure que leur rejet du sionisme ne s’est pas traduit par des positions plus modérées en ce qui concerne la reconnaissance des droits palesti­niens. « S’ils décident de se lancer en politique, les juifs modérés en Israël se trouvent face à un choix : se radicaliser pour se trouver une place sur l’échiquier ou rester fidèles à leurs principes et se reti­rer », note l’auteur.

Celui-ci conclut qu’en général, les partis politiques quels qu’ils soient exercent sur la prise de décision politique une influence dispropor­tionnelle à leur poids réel, et ce, à cause du système politique et élec­toral israélien qui oblige les grands partis à se rallier à l’un d’eux pour former un gouvernement.

A la fin de l’ouvrage est annexé un chapitre sur le « sionisme chré­tien » qui assure à Israël un soutien extérieur politique et financier. Le lecteur a également droit à des cita­tions célèbres d’intellectuels et poli­ticiens arabes et israéliens sur le sionisme .

Al-Ahzab Al-Diniya Fi Israïl Wa Dourha Fi Sonoe Al-Qarar Al-Siyassi, du chercheur Mohamad Emara Taqiyeddine, aux éditions du Centre d’Al-Ahram pour la traduc­tion et l’édition, 2017.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique