Lundi, 20 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Livres >

Mes adieux à Al-Sayed Yassine

Nabil Abdel-Fattah, Mardi, 28 mars 2017

Al-Sayed Yassine, chercheur et sociolo­gue de renom, est décédé la semaine der­nière à l'âge de 84 ans. L'un de ses disciples et collègues lui rend hommage.

Le nom de cette personnalité émi­nente est connu dans le monde entier. Al-Sayed Yassine était juris­consulte et sociologue. Il fut le pion­nier de la sociologie juridique, un orateur de premier plan en sociologie littéraire, un chercheur sans pareil et le fondateur du Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram.

Yassine possédait un intellect unique et était un farouche partisan des libertés et de la démocratie. Ses idées ont aidé le peuple égyptien à lutter contre la domination politique et religieuse et à privilégier la modernité, la citoyenneté et les libertés. Ce grand homme avait un talent unique en matière d’enseigne­ment et utilisait une méthodologie rigoureuse. La méthodologie a été au coeur de son premier ouvrage Les Principes de la recherche sociolo­gique, co-rédigé avec Gamal Zaki. Les méthodes de recherche en sciences sociales n’étaient cepen­dant pas le seul centre d’intérêt de Yassine, il suivait avec intérêt l’ac­tualité philosophique, les études politiques comparées, les relations internationales et les études cultu­relles. Al-Sayed Yassine nous a expliqué l’importance d’une métho­dologie rigoureuse de même que l’intérêt d’employer des notions pré­cises. Il enseignait également l’his­toire comparée et expliquait les racines sociopolitiques des crises. Yassine était le type de chercheur qui approfondissait les sujets au maximum afin de découvrir de nou­velles approches et théories. L’approche adoptée dans ses écrits était innovatrice et tournée vers l’avenir. Il était aussi jurisconsulte en droit pénal comme en témoignent deux de ses ouvrages : Etudes du comportement criminel et comment traiter les civiles et La Politique criminelle contemporaine. Il a éga­lement analysé la théorie de défense sociale du jurisconsulte et juge fran­çais Marc Ancel. Son ouvrage Etudes en sociologie juridique doit aussi être mentionné.

Al-Sayed Yassine avait une capa­cité unique à détecter les jeunes qui avaient un fort potentiel. Il les pous­sait ensuite à développer leurs talents et à étudier dans les meilleures uni­versités du monde. Il connaissait Paris et Dijon comme il connaissait Le Caire et Alexandrie. Il fréquentait les célèbres cafés intellectuels du Quartier latin, à Saint-Michel et à Montparnasse. Cet observateur sans pareil à l’humour fin était doté d’un optimisme à toute épreuve.

Al-Sayed Yassine était un homme ouvert d’esprit et à l’âme charitable. Il parvenait à discuter avec tous, y compris avec ceux qui avaient une vision politique et intellectuelle opposée. Il pardonnait aussi à ceux qui le critiquaient. Que son âme repose en paix.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique