Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Escales >

Dis-moi comment tu perçois l’argent, je te dirai qui tu es

Amira Doss , Mercredi, 10 juillet 2024

Source de stress et d’anxiété ? De liberté et de sécurité ? L’argent est avant tout une question de perspective. Et notre rapport à l’argent en dit long sur nous, bien plus que nous l’imaginons.

Dis-moi comment tu perçois l’argent, je te dirai qui tu es

La psychologie de l’argent conditionne comment on se comporte dans d’autres domaines de notre vie. Le « mindset », ou ce qu’on appelle le « script financier », est le modèle selon lequel vous définissez votre rapport à l’argent. Si vous le comprenez, vous serez capable de comprendre votre comportement financier et d’éviter de nombreuses erreurs.

Que dit l’argent de notre personnalité, d’où vient la peur du manque, comment comprendre notre rapport à l’argent et comment l’améliorer. L’argent ressemble à un écran sur lequel on projette toutes nos peurs et nos insécurités. Si, pour certains, l’argent c’est la sécurité et la liberté, pour d’autres c’est le partage, la contribution, ou encore plus, c’est la source des inégalités et le mal du siècle. Cette diversité révèle à quel point c’est un rapport intime entre soi et soi, une relation qui permet plus de connaissance de soi-même et non pas de l’argent. Un « money mindset » définit votre attitude, votre philosophie et surtout votre perception de l’argent, l’importance que vous lui accordez et les sentiments positifs ou négatifs que vous lui associez.

Voici les schémas psychologiques les plus répandus en ce qui concerne le rapport avec l’argent et leurs révélations :

1. « Je ne mérite pas, je ne vaux pas ».

Cette relation traduit un cruel manque de confiance et d’amour de soi. Nombreux sont ceux qui ne réalisent pas que leur valeur personnelle ne correspond pas à leur compte en banque. Certains qui gagnent très peu d’argent et trouvent difficile de joindre les deux bouts adoptent une conception d’être dépendants et d’avoir toujours besoin de l’aide pour survivre. Alors que pour d’autres, gagner beaucoup d’argent est une façon de combler ce vide interne, de jouer un rôle social et de compenser le manque d’amour de soi.

2. L’argent, un problème ou une solution ?

La manière dont vous le percevez est très influencée par votre culture, votre éducation et la façon dont vos parents ont traité ce sujet. Comment vos parents gagnaient-ils de l’argent, comment le dépensaient-ils, comment en parlaient-ils ? Vous aurez probablement tendance à répéter le même modèle inconsciemment. Un rapport sain avec l’argent n’implique pas nécessairement la richesse. Il implique surtout une paix intérieure, un minimum de fluidité et surtout l’absence de la peur.

3. L’argent, sujet tabou

Certains préfèrent ne pas en parler, évitent d’aborder le sujet. Pour eux, l’argent est source de peur, de dégoût, d’anxiété, cause de soucis et de tensions dans les relations. Malgré cette mentalité, ils pensent que l’argent peut régler tous les problèmes. Ce genre de rapport bloque ceux qui l’adoptent car ils ne pensent pas qu’ils soient capables de gagner plus et refusent toute occasion pour améliorer leur situation financière.

4. L’argent est synonyme de liberté.

Avoir plus d’argent rend plus heureux. Ceux qui associent l’argent au bonheur sont souvent des personnes qui adorent les dépenses et finissent par le workaholisme, travailler plus pour gagner plus. Ces personnes sont souvent victimes de frustration lorsque leurs dépenses ne leur rapportent pas le bonheur anticipé. Elles se trouvent souvent incapables d’apprécier les plaisirs non matériels.

5. Voir l’argent pour ce qu’il est réellement.

En dehors de tous les stéréotypes, essayer de définir votre propre conception de l’argent, celle qui convient à votre personnalité. Une énergie qui se partage et se transmet, un outil et un moyen d’agir en accord avec ses valeurs, une façon d’avoir une vie épanouie. Pour le faire, il faut d’abord se détacher des schémas et des loyautés familiales que vous avez hérités.

6. Se focaliser sur la peur du manque finit par le créer.

Pour les spécialistes, le manque d’argent est le fruit de notre sentiment. Cette peur du manque est une projection dans un futur qui n’est pas encore là. On crée ce manque intérieurement, dans son esprit. Pour ces experts, la théorie de l’abondance signifie qu’il y a largement assez pour tout le monde.

7. Votre compte en banque est un indicateur.

C’est le résultat de vos croyances, de vos priorités, de vos choix, de vos comportements, de vos décisions et surtout de vos peurs. Votre situation financière ne détermine pas votre valeur personnelle, mais elle dit tout de votre rapport avec vous-mêmes. C’est à vous donc de cristalliser le noeud qui vous freine, vous limite ou vous fait peur. Donc, ce n’est pas votre compte en banque qui doit vous inquiéter, mais surtout le message que l’argent vous transmet. C’est à vous de le définir.

 L’argent a-t-il du pouvoir sur vous ?

 Si l’argent prend le dessus sur vos décisions et même sur votre état émotionnel, vous serez incapable de traiter vos problèmes financiers d’une façon raisonnable. Les dettes, les factures non payées et les difficultés financières vont prendre une ampleur vous causant du stress, de l’anxiété et de la dépression. Les émotions que vous ressentez par rapport à l’argent semblent créer des résultats concrets sur votre situation financière. Entre amour, haine, envie, colère, si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’argent, cela signifie que vous n’êtes pas capable d’être en sécurité.

L’argent vous contrôle et contrôle vos émotions. L’argent est avant tout une question de perspective. Prenez du temps pour comprendre votre relation à l’argent. Est-ce qu’il est tout simplement un moyen pour satisfaire vos besoins et vos désirs ? Si vous arrivez à réduire le stress lié à ce sujet, vous pourrez prendre des décisions qui vous permettront de gérer vos finances d’une façon plus efficace. C’est à vous de décider quelle est la place à donner à l’argent dans votre vie, la capacité à le dépenser, pour satisfaire vos besoins, la capacité à contrôler vos dépenses, d’épargner, de donner, d’en gagner. La gestion de votre rapport à l’argent déterminera à son tour d’autres domaines de votre vie et beaucoup de vos relations. Il faut libérer ses émotions par rapport à l’argent.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique